Xbot : le ransomware qui sème la panique sur Android

Xbot

Alors qu’une étude de G DATA annonce que 2,3 millions de malwares se sont attaqués au système Android en 2015, voilà que Xbot pourrait bien semer la panique. En effet, ce malware nouvelle génération se charge de « kidnapper » vos données en vous réclamant une rançon pour les rendre.

Les ransomwares, nouvelle génération de malwares ?

On connaissait les pages de phishing pour dérober les données bancaires, les faux SMS pour obtenir les données personnelles des utilisateurs ou encore les virus capables de prendre le contrôle d’un appareil, eh bien voilà aujourd’hui les ransomwares également connus sous le nom français de rançongiciels.

Depuis quelques heures, un malware de ce type baptisé Xbot a d’ailleurs pris place dans 22 applications Android destinées aux marchés russe et australien. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que son fonctionnement a de quoi faire peur !

En effet, c’est d’abord depuis l’application où il s’est caché que le malware Xbot va demander au propriétaire du terminal mobile de l’autoriser à devenir administrateur. Mais en autorisant cela, les ennuis commencent puisque le malware va exécuter des lignes de code qui vont bloquer la sonnerie, changer votre mot de passe et enfin verrouiller votre écran.

Profitant de détenir les droits administrateur, le malware va encrypter toutes les données sur le terminal et bloquer le terminal. Désormais, pour le débloquer et pour ne pas perdre vos données, une seule possibilité pour l’utilisateur : payer la rançon qui s’élèvera généralement à 100 dollars.

Comment éviter d’être infecté par Xbot ?

Si le malware Xbot semble principalement se développer dans des applications non destinées aux marchés français, rien n’assure aujourd’hui que le ransomware ne parviendra pas un jour jusqu’à nos terminaux mobiles.

Par conséquent, il est bon de savoir que les versions récentes d’Android apportent déjà un correctif pouvant rendre ce malware inopérant.

Toutefois, comme souvent, le meilleur moyen d’éviter ce type de malwares consiste à adopter quelques comportements simples tels que sauvegarde de données, méfiance vis-à-vis des applications ou messages suspects et mise à jour régulière du smartphone.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*