World-Check :une BDD de 2 millions de possibles terroristes fuite

World-Tech

Il y a quelques heures seulement, The Hacker News a communiqué sur la fuite d’une base de données World-Check dont les informations sont plutôt sensibles. En effet, sur le web, ce sont les noms de 2,2 millions d’individus suspectés de terrorisme qui ont pu être consultés publiquement.

La base de données confidentielle World-Check consultable par le grand public ?

Sur Reddit, le chercheur en sécurité Chris Vickery a fièrement annoncé qu’il avait eu un accès à la base de données World-Check qui est normalement uniquement utilisée par les gouvernements, les établissements bancaires et les autorités de surveillance.

En effet, contenant les noms de plus de 2 millions de personnes suspectés d’être proches des organisations terroristes, de pratiquer le blanchiment d’argent, d’appartenir à la mafia ou encore de participer à des activités illégales, cette base de données est normalement confidentielle.

Pourtant, Chris Vickery l’assure, il n’a conduit aucune action pour accéder à cette base de données qui a semble-t-il tout simplement fuité sur la Toile. D’ailleurs, assez étonnant, cette fuite n’émanerait pas du réseau informatique de Thomson Reuters, la société en charge de cette base de données.

A la BBC, le chercheur en sécurité a également précisé qu’à sa grande surprise la base de données n’était protégée ni par un nom d’utilisateur, ni par un mot de passe.

La base de données World-Check, une fuite gênante ?

Bien que la version de la base de données World-Check découverte par Chris Vickery date de 2014, Thomson Reuters semble prendre bien du temps pour que celle-ci ne soit plus visible en ligne.

Il faut dire que l’info a fait grand bruit aux Etats-Unis et que de nombreux Américains ont souhaité tenter de la consulter avant qu’elle ne soit de nouveau confidentielle.

Rappelons que cette base de données a été à plusieurs reprises très controversée puisqu’elle est accusée de désigner comme des terroristes des individus qui n’en sont pas. D’ailleurs, Chris Vickery estime que sa publication, si certains ont pu y avoir accès et la copier, serait une véritable menace.

Le chercheur en sécurité est devenu un véritable expert pour découvrir des données ayant fuité puisque c’est déjà lui qui s’était illustré quelques mois plus tôt avec la découverte d’une vaste base d’informations sur les électeurs mexicains.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*