VirusTotal veut mettre fin à certains abus

VirusTotal

Lancé au début des années 2000, VirusTotal est un service collaboratif gratuit édité par Google qui analyse les fichiers douteux et les adresses web qui semblent conduire à des contenus « dangereux ». Très utilisé par les éditeurs de solution de sécurité sur Internet, le service ferait même l’objet d’abus. VirusTotal a donc décidé de changer quelque peu les règles du jeu…

Accès restreint au service VirusTotal

Alors que des abus dans l’utilisation du service ont récemment été observés, Le Monde Informatique nous informe que VirusTotal a décidé de restreindre son accès.

Jusqu’à présent, tout le monde pouvait soumettre au service un fichier ou une adresse web susceptible d’être douteuse et recevoir en contrepartie un rapport d’analyses obtenu grâce aux divers outils anti-virus qui collaborent à VirusTotal.

Eh oui, en échange de leur collaboration à ce service, les éditeurs et fournisseurs de solutions de sécurité partagent des informations et reçoivent des échantillons des nouveaux malwares leur permettant d’améliorer en temps réel leurs produits.

Seulement voilà, au cours des derniers mois, le service a fait l’objet de nombreux abus et de plus en plus de personnes s’en sont servis soit comme une solution de sécurité à part entière, soit comme un comparateur d’antivirus.

De nouvelles règles du jeu pas sans conséquences

Parce que VirusTotal souhaite retrouver sa vocation première qui est d’aider à améliorer continuellement les outils de sécurité d’Internet, de nouvelles règles du jeu ont récemment été mises en place.

Ainsi, désormais, l’ensemble des éditeurs d’outils de sécurité doit intégrer le scanner de détection dans l’interface publique du service. Il s’agit là de la condition sine qua none pour recevoir les résultats des autres anti-virus.

De même, les nouveaux outils d’analyse désireux de rejoindre VirusTotal doivent désormais être préalablement examinés par des testeurs indépendants. Cette étape ne fait d’ailleurs pas que des heureux, certains acteurs craignant que certains éditeurs se retirent du service ce qui pourrait rendre plus vulnérable Internet en matière de sécurité.

Affaire à suivre donc dans les prochaines semaines…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*