La vente de disques durs d’occasion ne serait pas sans risque

disques durs

Il y a quelques heures, les résultats d’une étude menée conjointement par Ontrack, spécialiste de la récupération de données, et par Blancco, expert en effacement de données, ont été publiés. On y découvre que plus de 40% des disques durs d’occasion vendus sur eBay contiennent des données sensibles.

Des disques durs d’occasion riches en informations

Ontrack et Blancco ont mené une étude sur les disques durs d’occasion mis en vente sur la plus grande marketplace de la planète à savoir eBay. Or, le constat est particulièrement inquiétant puisqu’ils ont mis en lumière que 42% du matériel contenait des données sensibles, 15% contenant même des informations personnelles.

En effet, lors de leur analyse des 159 disques durs d’occasion achetés sur eBay, ils ont fait des découvertes particulièrement surprenantes qui prouvent que les utilisateurs n’adoptent tous pas encore de bonnes pratiques en matière de sécurité.

Par exemple, sur un disque dur ayant semble-t-il appartenu à un développeur, ils ont trouvé des images numérisées de CV, de papiers d’identité et même de documents financiers. Sur un autre, ce sont des travaux étudiants avec un listing d’adresses mail qui ont été découverts. Mais les trouvailles ne se sont pas arrêtées là puisque les chercheurs ont aussi mis la main sur des archives d’échanges de courriels officiels, sur des données clients, sur des banques d’images complètes, etc.

Un mauvais effacement des données comme explication

Afin de comprendre comment de telles données ont pu être laissées sur les disques durs d’occasion vendus sur eBay, les chercheurs ont souhaité savoir – quand il était possible de remonter jusqu’à l’ancien propriétaire – pourquoi les informations sensibles n’avaient pas été effacées.

Le plus souvent, il semblerait que les propriétaires n’aient tout simplement pas mis en œuvre les méthodes d’effacement adéquates étant donné que la majorité certifie avoir effacé leurs données en amont de la mise en vente.

Cela démontre, comme l’a déclaré Fredrik Forslund, vice-président de la société Blancco, que « Vendre des matériels usagés via une marketplace peut sembler être une bonne option, mais en réalité, cela crée un risque sérieux d’exposer à des niveaux dangereux, des données à caractère personnel ».

A vous maintenant de vous montrer plus attentifs lors de ventes à venir de vos disques durs d’occasion si vous souhaitez éviter que vos données ne tombent entre de mauvaises mains.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.