SI : les utilisateurs imprudents, menace majeure ?

SI

Si la sécurité des systèmes d’information (SI) est pensé pour se protéger des utilisateurs malveillants et des hackers, elle omet très souvent de prendre en compte la menace que représentent les utilisateurs imprudents ainsi que les utilisateurs malchanceux. Pourtant, ceux-ci sont de lourdes menaces si on en croit une étude menée par IDC.

L’imprudence des salariés, une donnée négligée par les entreprises

Comme nous en informe Le Monde Informatique, une récente étude d’IDC s’intéresse de près à la sécurité des systèmes d’information mise en place par les sociétés.

Or, si les entreprises prennent soin de se montrer le plus prudent possible pour lutter contre les attaques de hackers ou bien pour réduire l’impact des actions conduites par des utilisateurs malveillants, ils zappent totalement ou presque que la menace peut venir de leur propre entreprise.

En effet, pour 88% des chefs d’entreprise, les utilisateurs imprudents ne représentent pas un véritable danger, un ressenti qui peut être lourd de conséquences puisque dans la réalité, ils sont bel et bien une véritable menace pour les systèmes d’information.

L’analyse de la sécurité des SI, un manque à compenser pour les entreprises

Si la sécurité des SI est jugée comme essentielle par de nombreuses sociétés, près de 80% ne voient pas véritablement d’utilité à investir dans un système permettant de l’analyser.

En effet, toutes les entreprises priorisent certains types de menaces. En tête, arrivent les virus, puis les mesures persistantes avancées, le phishing et loin derrière les fausses manipulations d’utilisateurs pouvant être considérés comme honnêtes.

Toutefois, parce que l’analyse de la sécurité est mauvaise dans une majeure partie des entreprises, une incapacité de savoir quoi chercher pour détecter une menace est réelle dans près de 40% des cas.

Bien évidemment, cela a de réelles répercussions sur leur activité puisque le délai moyen pour identifier une menace est alors supérieur à huit mois.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*