Three Mobile : 130 000 données clients fuitent mais le pire est évité

Three Mobile

Les semaines passent et les vols de données deviennent des actes récurrents. La dernière victime en date se nomme Three Mobile, un opérateur téléphonique britannique, qui a vu les données de plus de 130 000 clients fuiter. Toutefois, l’opération menée par des hackers aurait pu avoir des conséquences bien plus lourdes sans l’intervention de l’opérateur.

Three Mobile, nouvelle victime des hackers

Alors qu’il existe de plus en plus de méthodes pour pirater les systèmes informatiques d’une entreprise comme ne cesse de le démontrer le groupe de hackers baptisé Carbanak, manipuler les salariés de ladite société reste le meilleur moyen de mener une attaque propre.

Aussi, c’est ainsi qu’un cybercriminel ou un groupe de cybercriminels a réussi à pénétrer dans le système informatique de Three Mobile puisque des identifiants et mots de passe de salariés auraient été utilisés si on en croit le PDG de la société, David Dyson.

Or, dès l’introduction des hackers dans les systèmes informatiques, les responsables de ces derniers ont noté une activité suspecte, ont lancé une enquête et ont ajouté des couches de sécurité afin de protéger les données du mieux possible.

Cette réaction de Three Mobile explique très probablement que seulement 130 000 données clients aient été volées alors que l’opérateur compte 9 millions d’abonnés. De même, elle justifie au moins partiellement qu’aucune coordonnée bancaire, qu’aucun code PIN ou encore qu’aucun mot de passe n’ait été dérobé.

Une volonté d’acquérir des nouveaux terminaux mobiles ?

D’après les premiers éléments de l’enquête, ce ne sont pas les données qui intéressaient les hackers puisque tout laisse penser qu’ils ont voulu mettre en œuvre une fraude au renouvellement de terminaux mobiles.

Autrement dit, en piratant les systèmes informatiques de Three Mobile, ces derniers espéraient acquérir de nouveaux smartphones. Seulement voilà, seulement 8 clients ont vu leur appareil être changé par les hackers qui avaient bon espoir d’intercepter le matériel dans le cadre de ces échanges.

Pour l’heure, trois personnes ont d’ores et déjà été arrêtées pour le rôle qu’elles ont joué dans ce piratage. Mais les auteurs de cet acte cybercriminel pourraient bien ne pas être les seuls à être inquiétés par la justice britannique étant donné que Three Mobile pourrait être condamné pour défaut de sécurisation des données de ses clients. TalkTalk l’a récemment appris à ses dépens dans une affaire similaire…

Rating: 4.0. From 1 vote.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*