Apologie du terrorisme : Orange bloque par erreur des sites web

orange

Alors que de plus en plus d’internautes n’en peuvent plus de se sentir suivis dès lors qu’ils naviguent bien sagement sur le web, voilà qu’une partie d’entre eux sont désormais répertoriés comme des terroristes potentiels. La faute à Orange qui a commis une énorme boulette dans la matinée du lundi 17 octobre.

Orange bloque injustement des sites web majeurs

Ce lundi matin, de nombreux internautes ont pu constater que plusieurs importants sites ont été inaccessibles pendant plus d’une heure. C’est le cas du moteur de recherches google.fr, de l’encyclopédie en ligne wikipedia.com ou encore du site de l’hébergeur OVH – récemment victime de la plus importante attaque DDoS de l’histoire – à savoir ovh.com.

En réalité, une telle mésaventure n’a été connue que par les abonnés Orange puisque c’est l’opérateur qui a, par erreur, bloqué l’accès à ces sites et mis en place une redirection vers une page du Ministère de l’Intérieur relative à la lutte contre le terrorisme.

Orange a effectivement expliqué que ce problème était lié à une erreur humaine pendant l’actualisation de la liste noire des sites accusés de faire l’apologie du terrorisme ou d’inciter les individus à rejoindre les rangs de groupuscules terroristes.

Un blocage lourd de conséquences

Il ne faut pas s’y tromper, cette affaire montre combien il peut être facile de mettre en place une censure et rappelle que le web est loin d’être encore un univers de libertés pour l’internaute.

Mais ce constat s’accompagne aussi de conséquences pour toutes les parties prenantes. Orange, tout d’abord, a vu son image largement écorner par ce « scandale » et s’expose à des plaintes émanant des internautes mais surtout des sites victimes du blocage involontaire. Google, Wikipédia et OVH pourraient effectivement faire valoir un manque à gagner mais aussi une atteinte à leur image.

Quant aux internautes, les conséquences peuvent être plus lourdes que celles imaginées. En effet, les adresses IP de tous les individus étant arrivés involontairement sur la page du Ministère de l’Intérieur ont probablement été enregistrées et ce matériel est donc désormais considéré comme celui de terroristes potentiels.

Reste à espérer qu’un droit de rectification des informations est valable dans cette situation inédite.

No votes yet.
Please wait...

1 commentaire sur Apologie du terrorisme : Orange bloque par erreur des sites web

  1. Vous pensez que le ministère de l’intérieur va effacer ces données?

    No votes yet.
    Please wait...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*