Steam : un bug technique plutôt qu’un piratage ?

Alors que les acteurs du secteur du jeu vidéo redoutent chaque année l’après-Noël en raison de l’important risque de voir des hackers s’attaquer à leur plateforme, c’est cette année Steam qui a vécu un véritable vent de panique dans la soirée du 25 décembre 2015.

Après Sony et Microsoft en 2014, Steam en 2015 ?

Le piratage informatique est un fléau que redoutent chaque année les spécialistes du jeu vidéo. Il faut dire qu’en 2014, Sony et Microsoft avaient vu leur PSN et Xbox Live attaqué au lendemain de Noël. Cette année, les deux constructeurs de consoles avaient reçu de nouvelles menaces de piratage adressé par un groupe de hackers baptisé Phantom Squad. Mais d’actions, il n’y a pas eu !

En effet, les amateurs de jeux vidéo ont plutôt rencontré des problèmes avec la plateforme Steam et ce dès le soir de Noël. Cible régulière des attaques de hackers, la plateforme éditée par Valve a connu quelques difficultés en cette fin d’année.

Alors que de nombreux joueurs se rendaient sur Steam pour acheter leurs jeux vidéo, nombreux sont ceux qui ont pu noter, en se loggant, qu’ils avaient accès aux données … d’autres joueurs. Or, puisque la majorité des comptes joueurs sont liés à des comptes Paypal, certains ont eu la possibilité de dépenser l’argent des autres !

Steam prend les dispositions nécessaires et communique

Face aux problèmes rencontrés, les équipes de Valve n’ont pas tardé à réagir et ont choisi de mettre hors-ligne la plateforme pendant quelques heures. En parallèle, les joueurs ont été informés qu’il était déconseillé de modifier des données ou de se connecter à son compte le temps de quelques minutes.

Pendant ce temps-là, sur Facebook et Twitter, Steam en a pris pour son grade, les joueurs s’estimant victimes de l’acte de piratage rencontré par la plateforme de Valve.

Pourtant, quelques heures plus tard, Valve ressortira de son silence et, via un communiqué, annoncera que Steam n’a pas été piraté et qu’il s’agit simplement d’un bug technique affectant le cache. L’entreprise en a profité pour rappeler que, conformément à la loi, les coordonnées bancaires et les numéros de téléphone étaient invisibles des autres utilisateurs.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.