Smartphone Nokia 7 Plus : les données envoyées en Chine !

Nokia 7 Plus

A l’occasion d’un test du smartphone Nokia 7 Plus, un chercheur a fait une étrange découverte : les données personnelles de l’utilisateur sont envoyées vers des serveurs basés en Chine. Stratégie d’espionnage ou simple erreur de déploiement d’un logiciel, la CNIL finlandaise essaie d’y voir plus clair.

Le Nokia 7 Plus au cœur d’un nouveau scandale lié aux données ?

Alors que le constructeur finlandais a séduit avec son Nokia 7 Plus, voilà que son smartphone est au cœur d’une affaire qui met surtout à mal son fabricant chinois, HMD Global.

En effet, dans le cadre d’un test du débit du téléphone, un chercheur norvégien a identifié des échanges suspects entre le Nokia 7 Plus et des serveurs basés à l’étranger, très précisément en Chine.

Etonné de cette découverte, il a décidé d’aller plus loin afin de comprendre ce qui se tramait derrière ces flux sortants. Il a ainsi pu constater que le Nokia 7 Plus adressait à un serveur appartenant à China Telecom des données personnelles de l’utilisateur du smartphone comme le numéro IMEI, le numéro de la carte SIM ou encore la géolocalisation du téléphone.

Une erreur du fabricant chinois comme origine du problème ?

A l’heure où les terminaux Huawei sont déjà accusés de servir d’espions à Pékin, voilà donc que c’est le Nokia 7 Plus qui a pu, le temps de quelques heures, apparaître comme un autre espion à la solde de Pékin.

Mais rapidement, la CNIL finlandaise – le pays d’origine de Nokia – a cherché à savoir à quoi pouvait être dû cet échange de données bien évidemment contraire au RGPD européen. Nokia a rapidement été mis hors de cause, les soupçons pesant alors sur HMD Global, le fabricant … chinois !

Pour autant, cette entreprise ne serait pas à la solde de Pékin mais aurait tout simplement commis une erreur. Selon ses explications, HMD Global aurait déployé sur les Nokia 7 Plus prévus pour « alimenter » les marchés internationaux un code qui ne devait concerner que les Nokia 7 Plus destinés au marché chinois.

 

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.