Plusieurs sites espagnols de camgirls laissent fuiter les données clients

camgirls

Souvenez-vous, il y a 3 ans, le piratage du site de rencontres coquines AdultFriendFinder exposait les données relatives à plus de 300 millions de comptes. Eh bien, en 2019, ce sont plusieurs sites espagnols de camgirls qui viennent de laisser fuiter les données de millions d’utilisateurs. Et dire que ces clients viennent justement chercher la discrétion…

Amateur de sites de camgirls, vos données sont peut-être exposées

S’il y a bien une activité que de nombreux hommes et femmes désirent garder secrète, c’est leur consultation de sites de rencontres ou de vidéos pornos sur le web.

Mais voilà, ceux qui avaient leurs habitudes sur les plateformes gérées par VTS Média — parmi lesquelles on compte amateur.tv, webcampornoxxx.net ou encore placercams.net — pourraient bien être démasqués.

En effet, la société espagnole a laissé fuiter les données de millions de clients, une base de données non protégée — sans mot de passe — ayant été accessible pendant de longues semaines sur le web.

Dans cette base de données se trouvent le nom des utilisateurs, leur adresse IP, leurs heures de connexions aux sites, le contenu de leurs chats privés avec les camgirls, les types de vidéo préférés mais aussi leurs fantasmes sexuels. Des données plutôt sensibles par conséquent…

Les utilisateurs des plateformes de camgirls ne sont toutefois pas les seules victimes puisque les professionnelles du sexe présentes sur ces sites ont également vu leurs données personnelles exposées !

 

Toujours autant de négligence en matière de protection des données personnelles

Cette affaire illustre une nouvelle fois combien les acteurs du web se montrent négligents lorsqu’il est question de garantir la protection des données personnelles qui leur sont confiées.

Les scandales de fuites de données se multiplient effectivement à grande vitesse et les répercussions peuvent être importantes.

Imaginez effectivement qu’un hacker soit parvenu à accéder aux données des sites de camgirls et à identifier un ou plusieurs utilisateurs. Il aurait la possibilité de les faire chanter et de leur extorquer des fonds en contrepartie de son silence.

Rappelons aussi qu’en 2016, le scandale Ashley Madison avait mené à de nombreux divorces ainsi qu’à plusieurs suicides. Que faudra-t-il donc de plus pour que la protection des données personnelles soit enfin prise au sérieux !

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.