Singapour entend renforcer sa sécurité informatique

sécurité informatique Singapour

Alors que le système de santé de Singapour a été victime d’une importante cyberattaque en 2018 et que de nombreuses entreprises nationales ont été attaquées plus récemment, la ville-État a décidé de réagir. Elle a ainsi lancé un vaste plan qui a pour objectif d’améliorer sa sécurité informatique.

Sécurité informatique  : Singapour veut renforcer sa protection

Depuis le début de l’année 2019, un comité présidé par le Premier ministre singapourien, M. Teo Chee Hean, s’active pour tenter de trouver des moyens de renforcer la sécurité informatique des systèmes et réseaux de la ville-État.

En effet, ces derniers mois, ils ont été frappés de toute part et ont rencontré d’importantes difficultés. Aussi, les choses doivent changer et c’est pourquoi ce plan stratégique est devenu une véritable urgence nationale. Il est vrai que les citoyens mais aussi les entreprises pâtissent de plus en plus de cette situation délicate puisque de nombreuses personnelles ont déjà fuité.

Pas étonnant donc que d’ici 2021, Singapour aspire à voir 80 % des systèmes gouvernementaux dotés de nouveaux dispositifs de sécurité. Selon Znet, Singapour entend « améliorer la technologie et les processus pour protéger les données contre les menaces, développer des compétences en matière de sécurité des données et inculquer une culture de l’excellence autour du partage et de l’utilisation sécurisée des données entre agences gouvernementales ».

De beaux objectifs qu’il ne reste désormais plus qu’à atteindre…

Singapour va avoir besoin de temps

Projet ambitieux oblige, Singapour va avoir besoin de temps pour que son plan stratégique porte enfin ses fruits.

En effet, aussi bonnes soient les mesures prises par le gouvernement, leur concrétisation devrait prendre du temps puisque c’est à une véritable refonte de ses systèmes informatiques que va avoir droit la ville-État asiatique.

Pour autant, les dirigeants de Singapour en ont bien conscience, la sécurité informatique sera proche de l’optimum mais cela ne signifie pas que toutes les menaces virtuelles seront éliminées. Toutefois, il faut l’admettre, des outils adaptés devraient permettre d’en réduire considérablement l’impact puisqu’une détection plus précoce des cybermenaces garantit une meilleure prise en charge.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.