Singapour : l’Etat veut couper l’accès à Internet

singapour

Pendant que les Emirats Arabes Unis interdisent les VPN, d’autres Etats recherchent des solutions pour mieux se protéger contre le piratage. A Singapour, les autorités envisagent ainsi de prendre une mesure draconienne puisqu’elles souhaitent couper l’accès à Internet à tous les fonctionnaires.

Internet coupé pour réduire les risques de piratage

A l’heure où Singapour se sait viser par des tentatives de piratage, d’espionnage et de vol de données plus ou moins confidentielles, l’Etat a tranché : il souhaite couper l’accès à Internet à tous les fonctionnaires.

En effet, le gouvernement de Singapour veut que d’ici mai 2017, les 140 000 fonctionnaires du pays ne puissent plus se connecter au web durant leurs heures de travail. L’objectif final est de « créer un environnement de travail plus sécurisé ».

Bien évidemment, il ne s’agit pas là de couper du monde les fonctionnaires. Aussi, les autorités ont d’ores et déjà annoncé qu’ils pourraient continuer de consulter Internet depuis leur smartphone ou leur tablette. Et pour ceux qui ne disposent pas de terminaux mobiles personnels, l’Etat a promis de mettre en place des ordinateurs dédiés à la navigation web.

Les fonctionnaires de Singapour pas assez prudents ?

Alors que plusieurs études ont récemment montré que plusieurs pays de l’Asie du Sud Est comptaient parmi les plus menacés de la planète en matière de piratage informatique, Singapour se devait d’agir.

Ceci est d’autant plus vrai que les Singapouriens sont reconnus comme étant peu prudents lorsqu’il s’agit de surfer sur le web. Pourtant, le contrôle d’Internet est déjà strict dans le micro-Etat. Eh oui, depuis 2013, de nombreux sites de rencontres ou pornographiques sont interdits alors que les sites d’actualité doivent montrer pignon sur rue.

Aussi, couper l’accès à Internet aux fonctionnaires portera-t-il réellement ses fruits, rien n’est moins sûr ! Mais le principal défi de Singapour pour atteindre son objectif devrait être de créer deux réseaux parallèles n’interférant pas l’un avec l’autre…

Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*