SimBad : un malware déjà téléchargé 150 millions de fois sur le Play Store

SimBad

Alors que les attaques ayant ciblé le Play Store ont été nombreuses ces derniers mois, voilà qu’un nouveau malware semble s’être largement propagé au sein du catalogue d’applications de Google. Baptisé Simbad, ce malware aurait déjà été téléchargé plus de 150 millions de fois à ce jour.

Le malware SimBad présent dans 200 applications du Play Store

Tristement connu pour sa sécurité bancale, le Play Store a une nouvelle fois été victime d’une attaque d’ampleur. C’est du moins ce que révèlent les travaux des chercheurs en sécurité de Checkpoint qui ont identifié le malware SimBad sur le Play Store.

Selon leur étude, SimBad aurait réussi à infecter pas moins de 200 applications. Si ce nombre peut déjà sembler énorme, il y a plus inquiétant : certaines des applications concernées ont déjà été téléchargées plusieurs millions de fois. Au total, SimBad aurait ainsi déjà été téléchargé plus de 150 millions de fois…

Ceci s’avère plutôt problématique quand on sait qu’une fois une application ouverte et installée, le malware supprime l’icône d’application pour mieux se terrer. Il n’empêche que le malware continue de fonctionner en arrière-plan et donc de diffuser un maximum de publicités sur votre écran.

Les processus de sécurité de Google encore contournés ?

Si la découverte de SimBad a quelque peu surpris, c’est parce que Google ne cesse de marteler qu’il a renforcé la sécurité de son catalogue d’applications.

Toutefois, une fois encore, un malware a réussi à passer à travers les mailles du filet, de quoi s’interroger sur les véritables capacités de Google à sécuriser son catalogue d’applications.

Comme il a désormais l’habitude de le faire, Google a en tout cas pris soin de retirer les applications infectées. Autrement dit, il est désormais normalement impossible de télécharger ce malware publicitaire.

Dommage tout de même que la firme de Mountain View ne soit capable d’agir qu’a posteriori…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*