Sécurité du web : Google veut une prise de conscience

sécurité du web

Alors que Google essaie d’œuvrer le plus possible pour la sécurité du web, celui-ci note dans un dernier bilan qu’il est très aisé pour des hackers de pirater des sites web en raison de leur obsolescence. Le géant de Mountain View en profite pour rappeler que tous les webmasters sont invités à adopter une approche préventive face aux risques de piratage.

La sécurité du web mise à rude épreuve

Il y a quelques heures, Google a dévoilé un vaste bilan 2016 relatif aux piratages de sites Internet. Son contenu est l’occasion de montrer que la sécurité du web est régulièrement éprouvée et surtout à une fréquence de plus en plus importante.

Eh oui, en 2016, il y aurait eu 32% de piratages en plus que l’année précédente et Google assure que 2017 devrait voir ce nombre s’envoler étant que de nombreux sites web sont obsolètes.

De son côté pourtant, Google fait tout pour améliorer la sécurité du web. Entre autres, il donne la possibilité à tous les webmasters de répertorier leurs sites Internet dans la « Search Console ». Si cette plateforme n’empêche pas le piratage, elle permet tout de même de se voir notifier une alerte en cas de suspicion d’intrusion. Cette alerte a eu le mérite de permettre aux webmasters de nettoyer leurs sites et donc de résoudre les problèmes de sécurité.

Pour autant, 61% des sites web piratés n’étaient pas inscrits à la plateforme Google et n’ont pu bénéficier d’une alerte finalement fort utile. Les webmasters de ces derniers auraient toutefois pu profiter de quelques mises à jour préventives.

Les principales attaques ciblant les sites Internet dans le monde

Profitant de l’obsolescence de nombreux sites Internet, les pirates rivalisent d’ingéniosité pour leurs attaques. Toutefois, trois formes d’attaques ont le vent en poupe :

  • L’injection de textes de type spam afin de bien référencer certaines pages dans les résultats de recherche de Google et ce avant de rediriger l’internautes vers des sites piratés
  • L’insertion de mots clés japonais pointant vers des sites e-commerces vendant des produits de contrefaçon
  • La reproduction de sites web à l’identique avec de multiples liens pointant vers des sites illégaux

Pas sûr que cette lecture rassure les internautes qui avaient pourtant apprécié il y a quelques semaines que Google et Bing limitent la visibilité des sites diffusant des contenus piratés. Ce n’est en tout cas pas demain que la sécurité du web sera optimale.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*