La Russie victime de cyber-espionnage ?

cyber-espionnage

Alors que la Russie fait plus souvent parler d’elle comme étant responsable d’opérations de cyber-espionnage, voilà que cette fois, elle serait la victime. En effet, selon le FSB, le service de sécurité fédéral du pays, les réseaux de plusieurs institutions scientifiques mais aussi militaires auraient été touchées par un malware.

Vastes opérations de cyber-espionnage à l’encontre de la Russie !

Si la Russie fait souvent parler d’elle dans le petit monde de la cybersécurité en raison de la qualité de ses hackers, voilà qu’elle fait aujourd’hui la Une pour de toutes autres raisons.

En effet, au cours des dernières heures, les réseaux informatiques de plusieurs entreprises spécialisées dans les nouvelles technologies ou appartenant au secteur militaire ont été infectés par un malware ayant pour objectif d’obtenir un maximum de données.

Rapidement, l’Etat russe a d’ailleurs tiré la sonnette d’alarme précisant que le choix des cibles laissait penser que ces actions avaient été conduites en toute connaissance de cause.

Un malware déjà bien connu dans l’univers du cyber-espionnage

Identifié rapidement par les experts en sécurité informatique russes, le malware reprend très précisément les noms de fichiers et le mode opératoire déjà observé lors d’autres tentatives de cyber-espionnage aux quatre coins de la planète.

Diffusé sous forme d’une pièce jointe malveillante, le malware est conçu de sorte à s’adapter à chacun des PC qu’il tente d’infecter. S’il y parvient, il déclenche le téléchargement de modules additionnels permettant aux attaquants de savoir tout ce qui a lieu sur la machine sous forme de captures d’écran et d’enregistrement de la saisie clavier.

Bien évidemment, en Russie, cette action de cyber-espionnage a été prise très au sérieux car de nombreux secrets d’Etat semblent ne devoir être compromis sous aucun prétexte.

Pour autant, certaines voix évoquent déjà un coup monté et pensent que la Russie mène là une stratégie visant à faire d’elle une victime alors que ses hackers sont accusés d’être à l’origine du piratage des comptes mail de plusieurs élus du Parti Démocrate américain.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*