Russie: Telegram va devoir livrer ses clés de chiffrement au FSB

telegram

Depuis de longs mois, les tensions sont vives entre les dirigeants russes de Telegram et les autorités russes. Mais cette fois, le point de non-retour semble avoir été franchi puisque le FSB a exigé la livraison des clés de chiffrement de la messagerie proposée par cette société.

Telegram n’entend pas donner suite aux demandes du FSB

Les mois passent mais les fondateurs de Telegram, les Russes Nikolai et Pavel Durov, ne changent pas d’un iota leur position par rapport aux autorités russes.

Eh oui, alors même que le Service Fédéral de Sécurité de la Fédération de Russie (FSB, ex-KGB) lui a formulé un ultimatum, la société russe n’entend pas y répondre favorablement. Autrement dit, Telegram refuse de livrer aux autorités les clés de chiffrement de sa messagerie sous 15 jours et ce malgré la menace de blocage qui est de plus en plus pesante. Il faut dire que si tel était le cas, Moscou aurait accès à l’ensemble des messages transmis, reçus ou en cours de tous les utilisateurs.

Face à ce constat, Pavel Durov a exprimé clairement sa position sur Twitter : « Les menaces pour bloquer Telegram jusqu’au point d’abandonner les données privées de ses utilisateurs ne porteront pas leurs fruits. Telegram restera debout pour la liberté et la vie privée. »

La tension grimpe entre Moscou et Telegram

Voilà en réalité de nombreux mois que Telegram est dans le collimateur des autorités russes. Plus précisément, c’est le cas depuis les attentats de Moscou (avril 2017) puisque les terroristes auraient planché sur leur organisation en utilisant cette messagerie chiffrée.

Telegram avait alors indiqué avoir tout mis en œuvre pour bannir ceux qui utilisaient son service pour mener des projets terroristes ou effectuer de la propagande. Elle avait aussi accepté de fournir des informations pour aider les autorités mais au compte-gouttes.

Cette fois, la société russe devrait rencontrer davantage de difficultés à passer outre les autorités de Moscou puisque Vladimir Poutine, fraichement réélu, n’hésitera probablement pas à aller jusqu’au blocage de cette messagerie chiffrée. Il pourra ainsi porter atteinte au respect de la vie privée de son peuple en le justifiant par des raisons de sécurité nationale.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*