Russie : lourdes sanctions pour les utilisateurs de bitcoin ?

bitcoin

Très apprécié des pirates informatiques, au même titre que les Litecoins, le bitcoin est une monnaie virtuelle qui peut permettre de payer une rançon mais aussi d’effectuer de nombreux achats en particulier dans le DarkNet. Seulement voilà, la Russie, comme certains autres Etats par le passé, pourrait choisir de sanctionner durement les utilisateurs de cette monnaie.

La Russie pourrait prochainement mettre en place une législation anti-bitcoin

Les mois se suivent et la menace pour les utilisateurs de bitcoin de se voir sanctionner pour avoir eu recours à cette monnaie virtuelle grandissent à Russie.

En effet, le gouvernement russe envisage de mettre en place une législation qui pourrait prévoir de lourdes sanctions pour les utilisateurs de bitcoins. Selon des proches du dossier, la sanction la plus lourde prononcée pourrait correspondre à 7 ans d’emprisonnement.

Probablement votée en juin 2016, elle devrait toutefois prévoir différents paliers de sanctions car hors de question de mettre derrière les barreaux pour 7 ans des individus qui n’auraient utilisé qu’à titre exceptionnel cette monnaie.

Autrement dit, les sanctions dépendront du statut de chacun. Les particuliers encoureront de 7000€ d’amende à 4 ans de prison, les groupes organisés de 15000€ d’amende à 6 ans alors que les banquiers pourront écoper de 38000€ d’amende à 7 ans de prison.

Rappelons que le bitcoin est illégal en Russie depuis 2014.

La Russie ne serait pas le premier pays à interdire le bitcoin

Si cela peut surprendre tant peu de personnes le savent, les Russes ne sont pas les seuls à bannir le bitcoin sur leur territoire.

Dès 2013, c’est la Thaïlande qui faisait un tel choix imitée quelques mois plus tard par la Chine ce qui provoquera d’ailleurs un début de krach pour la valeur du bitcoin.

Mais au cours des deux dernières années, bien d’autres pays ont suivi la même voie comme par exemple l’Equateur, la Bolivie, le Vietnam ou encore l’Islande.

Dans de nombreux pays « riches », de plus en plus de voix s’élèvent également en faveur de la suppression de cette monnaie virtuelle. Reste à voir si certains gouvernements oseront franchir le pas et définir des sanctions aussi dures que la Russie.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*