Ransomwares et arnaques au président se multiplient

arnaques au président

Quelques heures seulement après que SentinelOne ait annoncé la mise en place d’une garantie jusqu’à 1 million d’euros pour les clients de son offre de sécurité des réseaux informatiques, voilà qu’une étude réalisée par Trend Micro met en avant la forte croissance des ransomwares mais aussi des arnaques au président en 2016 à l’échelle mondiale.

Les cybermenaces s’appuyant sur l’ingénierie sociale connaissent un véritable boom

Comme il a l’habitude de la faire chaque semestre, Trend Micro a dévoilé son état des lieux des cybermenaces et force est de constater que les six premiers mois de l’année 2016 ont laissé apparaître une forte tendance : la croissance des cybermenaces basées sur l’ingénierie sociale.

En effet, sur cette période, les rançongiciels ont connu un véritable boom puisque ce type d’attaques a progressé de 172%. Infectant généralement les machines via des pièces jointes à des mails que le propriétaire de l’ordinateur ouvre par manque de vigilance, le ransomware chiffre généralement les données du disque dur avant de demander une rançon pour que le déchiffrement puisse s’opérer.

Dans le même temps, les fraudes aux présidents ont également vu leur nombre s’accroître de manière importante. Eh oui, au premier semestre 2016, les pertes liées à cette forme d’attaque qui consiste à se faire passer pour la grand ponte d’une société ordonnant à ses équipes d’effectuer un virement, seraient proches de 3 milliards de dollars.

Pas facile en effet de contrer ce type d’attaques basées sur l’ingénierie sociale et ce même avec des solutions de sécurité qui se sont pourtant considérablement améliorées au cours des dernières années.

Les autres menaces n’ont pas pour autant disparu

Même si l’étude de Trend Micro met le doigt sur la croissance rencontrée par les ransomwares et les arnaques au président au cours des derniers mois, l’éditeur de logiciels de sécurité tient à rappeler que les autres menaces n’ont néanmoins pas disparu.

Aussi, s’il invite les utilisateurs à toujours se montrer méfiant, il profite de la tribune qui lui est offerte pour dénoncer l’existence de failles dans de nombreux logiciels alors même qu’elles ont été identifiées il y a parfois plusieurs mois. D’ailleurs, il appelle les éditeurs de ces derniers à concevoir des patchs et les utilisateurs à les télécharger afin d’optimiser leur sécurité.

Rating: 3.0. From 1 vote.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*