Un ransomware s’en prend aux écrans d’affichage de l aéroport de Bristol

aéroport de bristol

Déjà touché il y a quelques jours par une affaire de violation de données affectant la British Airways, voilà que le secteur du transport aérien britannique vient de connaître un nouveau problème. Des hackers ont attaqué l aéroport de Bristol à l’aide d’un ransomware qui a rendu inopérables les écrans d’affichage. Une mésaventure plutôt bien gérée…

L aéroport de Bristol pris comme cible par les hackers

Le vendredi 14 septembre 2018, les usagers de l aéroport de Bristol ont eu quelques surprises quant ils ont voulu consulter les informations de vol sur les écrans d’affichage.

Alors que ces derniers permettent habituellement de connaître les horaires de vol ou encore les terminaux d’arrivée et de départ, ils arboraient exceptionnellement un écran noir. Mais les équipes de l’aéroport avaient pris soin d’afficher les informations de vol « à l’ancienne » puisque des tableaux blancs et des affiches papier avaient été installés.

Derrière ces écrans noirs se cachent en réalité une attaque par ransomware qui, pendant plus de deux jours, a rendu inopérante la majeure partie des systèmes de l aéroport de Bristol.

Un ransomware vaincu sans payer de rançon

Si l aéroport de Bristol a connu des perturbations pendant 48 heures, aucun problème majeur n’aura finalement été à déplorer.

En effet, si quelques retards dans la manutention des bagages ont été observés, aucun vol n’a vu son heure de décollage être retardée du fait du rançongiciel.

D’ailleurs, la structure aéroportuaire a réussi, au terme de 2 jours de perturbation, à faire fonctionner à nouveau ses écrans d’affichage et ce sans avoir eu à verser une quelconque rançon.

Aussi, tout est bien qui finit bien mais il faut saluer la réactivité des équipes de l’aéroport britannique qui ont su agir pour que les désagréments subis par les passagers soient minimes.

Reste qu’une enquête a été ouverte afin de connaître les origines de ce rançongiciel.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*