Les publicités abusives dans le collimateur de Chrome

publicités abusives

Alors que Chrome 70 avait renforcé la lutte contre les extensions abusives, voilà qu’une nouvelle version du célèbre navigateur Internet signé Google s’annonce. Comme toujours, elle s’accompagne de son lot de nouveautés. En particulier, la firme de Mountain View va accentuer la lutte contre les publicités abusives trop présentes sur le web à son goût.

Les campagnes de publicités abusives visées par Chrome

On le sait depuis longtemps maintenant, Google entend améliorer l’expérience des utilisateurs du web mais aussi sécuriser leur navigation.

Aussi, avec Chrome 71 dont la sortie est prévue au mois de décembre, Google franchit un pas supplémentaire dans la lutte contre les publicités abusives sur le web. En effet, cette version du navigateur web bloquera tout bonnement les campagnes de publicités abusives qu’il détectera sur Internet.

Pour Google, une publicité est « abusive » dès lors qu’elle peut tromper l’internaute. Parmi les cibles du géant du web, se trouvent donc les bannières publicitaires présentant une croix pour être fermée mais dupant l’internaute. Eh oui, en cliquant sur la croix, la publicité ne sera pas fermée mais l’internaute sera contraint de visiter le site web de l’annonceur.

Un délai de 30 jours pour éliminer les publicités abusives

Conscient que tous les porteurs de projet web ne proposent pas volontairement des publicités abusives, Google a décidé d’offrir à tous le temps de se retourner.

Il invite ainsi les webmasters à se connecter à sa Search Console afin de vérifier si leur site web présente ou non des publicités abusives. Si c’est le cas, il leur accorde un délai de 30 jours pour corriger le problème. Passé ce délai, Chrome se chargera de bloquer toutes les annonces publicitaires présentes sur le site internet.

La mise en place de pareille mesure démontre que la politique anti-abus menée depuis Chrome 68 n’était à ce jour pas allée assez loin pour avoir de vrais effets.

Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*