Le protocole 4G/LTE serait criblé de failles de sécurité

protocole 4G/LTE

Alors qu’il a déjà été démontré que la 3G mais aussi le protocole WPA2 embarquaient des failles de sécurité, voilà que des chercheurs américains ont prouvé que le protocole 4G/LTE était truffé de failles. Autrement dit, le déploiement de la 4G s’accompagne d’une multitude de nouvelles possibilités pour mener des attaques informatiques.

Le protocole 4G/LTE, une véritable passoire ?

A l’heure où la 4G remplace peu à peu la 3G, quatre chercheurs américains exerçant leur activité au sein de l’Université de l’Iowa et de l’Université de Purdue ont développé une plateforme visant à analyser la sécurité du protocole 4G/LTE.

Baptisée LTEInspector, cette plateforme s’est intéressée à trois procédures essentielles pour ce type de réseau mobile : le raccordement de l’utilisateur, sa déconnexion et la notification.

Et le nombre de failles de sécurité découvertes a de quoi faire peur puisque 19 l’ont été. Sur les 10 nouvelles qui sont apparues suite à l’analyse, 8 ont pu se vérifier dans la pratique. Autant dire que les possibilités de conduire des attaques informatiques n’ont jamais été aussi importantes…

N’importe quel hacker va pouvoir pirater le protocole 4G/LTE

Il existe de nombreux moyens d’exploiter les failles découvertes dans le protocole 4G/LTE et les conséquences peuvent s’avérer plus ou moins importantes.

En effet, en utilisant des techniques bien connues des pirates, les hackers pourront intercepter des messages ou encore provoquer des dénis de service s’ils exploitent l’une des failles présentes dans le protocole d’authentification.

Dans le protocole de raccordement, une faille permettra quant à elle de localiser géographiquement une personne. Enfin, une faille dans le protocole de notification pourrait semer la panique puisqu’une personne mal intentionnée pourrait délivrer en masse des messages alarmants.

Mais ce qui est le plus inquiétant dans tout cela, c’est assurément qu’il n’est pas nécessaire de disposer de grands moyens pour pouvoir exploiter les failles du protocole 4G/LTE. Selon les chercheurs, un budget compris entre 1000 et 4000€ permettrait de causer de réels dégâts.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*