Le projet No More Ransom rencontre un véritable succès

No More Ransom

Quelques jours seulement après que le ransomware PopCorn Time ait modifié les règles du jeu habituellement proposées par ce type de logiciels, voilà que le projet No More Ransom – qui vise à lutter contre le développement des rançongiciels – accueille de nouveaux partenaires. La preuve que les éditeurs de sécurité sont capables de s’allier…

Le projet No More Ransom continue de séduire les éditeurs de sécurité

Lancé durant l’été et chapeauté par Europol, le projet No More Ransom continue d’accueillir de nouveaux partenaires.

Eh oui, alors que les ransomwares sont toujours aussi présents et font un nombre croissant de victimes – particuliers et entreprises confondus – la lutte contre ce « fléau » semble s’intensifier.

Si Kaspersky Lab, Check Point, Trend Micro ou encore Intel Security comptaient déjà parmi les professionnels de la sécurité à contribuer à ce projet No More Ransom, les voilà rejoints depuis quelques heures par BitDefender.

La société roumaine, qui compte comme l’une des références sur le marché de la sécurité informatique, a annoncé qu’elle mettait à la disposition du grand public ses outils de déchiffrement et ce gratuitement.

Considérés comme l’une des menaces majeures par les chefs d’entreprise, les ransomwares consistent, rappelons-le, à prendre en otage à distance les fichiers présents sur un ordinateur via un cryptage et à exiger une rançon en contrepartie de leur remise à disposition.

Le projet No More Ransom, une initiative à saluer

Si tous les éditeurs de sécurité font, chacun de leur côté, des efforts conséquents pour tenter de lutter efficacement contre les ransomwares, il faut admettre que les voir tous porter une unique initiative est agréable.

L’unité des éditeurs affichée dans le cadre de « No More Ransom » tend à prouver l’ampleur du phénomène mais montre aussi que des concurrents sont capables de « collaborer » lorsque c’est l’intérêt général qui est en jeu.

Des milliers de clés de déchiffrement ont d’ailleurs d’ores et déjà été proposées mais le travail continue puisque les hackers sont de plus en plus créatifs.

L’initiative « No More Ransom » a en tout cas d’ores et déjà été saluée par plusieurs polices européennes mais aussi par plusieurs institutions comme la Commission Européenne.

Rating: 5.0. From 2 votes.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*