Les pratiques de cybersécurité méconnues du grand public

pratiques de cybersécurité

Il y a quelques jours, les résultats d’une étude réalisée par les chercheurs du Pew Research Center ont été publiés. S’intéressant aux bonnes pratiques de cybersécurité à adopter, ils ont montré qu’une large majorité du grand public américain ne connaissait pas les règles essentielles de la sécurité informatique. Inquiétant !

Un questionnaire pour tester les connaissances des citoyens américains

Habitué à conduire des études visant à fournir à l’Etat américain des informations sociales et des statistiques, le Pew Research Center a consacré sa dernière enquête aux pratiques de cybersécurité.

Aussi, pour évaluer les connaissances des citoyens américains, le Pew Research Center a mis au point un questionnaire composé de 13 questions relatives aux bons comportements à adopter sur Internet et sur un ordinateur plus généralement.

Force est de constater que répondre à ce questionnaire a été une rude épreuve pour de nombreux citoyens puisque très peu ont réussi à s’en sortir. 50% ont seulement répondu juste à 5 questions, 20% sont parvenus à trouver 8 réponses alors que 1% maîtrise parfaitement toutes les pratiques de cybersécurité à connaître par M. et Mme Tout-le-monde.

Les chercheurs ont ainsi pu noter que sur des sujets simples telles la double authentification, de nombreux citoyens étaient pleins d’incertitudes. Autant dire que des sujets un peu plus techniques telles les botnets ou les VPN les ont laissés de marbre, incapable de dire de quoi il s’agit.

Les pratiques de cybersécurité, une question d’âge ?

On entend souvent dans nos contrées qu’il existe une réelle fracture numérique liée à l’âge. Il pourrait en être de même aux Etats-Unis en matière de pratiques de cybersécurité. Pourtant, il n’en est rien si l’on se fie aux résultats de cette vaste étude.

En effet, les 18-29 ans méconnaîtraient autant que les 65 ans et plus les règles essentielles en matière de sécurité informatique.

En revanche, de vraies différences sont observées lorsque l’on s’intéresse au niveau de diplôme obtenu. Ainsi, plus une personne aurait suivi un long cursus universitaire, plus elle serait en mesure d’adopter les bonnes pratiques de cybersécurité.

Tous les citoyens américains ne disposeraient donc pas des mêmes aptitudes pour assurer la confidentialité de leurs données.

Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*