Attaques DDoS : plus de 9 sur 10 seraient conduites par un robot

attaques DDoS

Alors que les équipes de Kaspersky Lab ont récemment mis en avant le fait que la France intégrait le Top 10 des pays les plus visés par ces attaques, voilà qu’une autre étude, menée par Imperva Incapsula, a été consacrée aux attaques DDoS. Les enseignements que l’on peut en tirer sont particulièrement intéressants.

Les robots majoritairement à l’origine des attaques DDoS

Si, au premier trimestre de l’année 2015, un peu plus de 60% des attaques DDoS étaient menées par des ressources à louer, ce pourcentage n’a cessé d’augmenter. Ainsi, au cours du premier trimestre de l’année 2016, ces dernières seraient à l’origine de plus de 93% des attaques par déni de service.

L’augmentation du recours à des ressources à louer, généralement des robots, permet d’ailleurs d’expliquer les attaques toujours plus puissantes auxquelles sont confrontées les victimes. Pas étonnant donc qu’elles puissent atteindre 470 Go par seconde dans certaines situations…

Mais la part prépondérante prise par les robots permet aussi de justifier l’augmentation du nombre d’attaques qui a plus que doublé en un an. Les cibles évoluent aussi puisque la couche réseau devrait être, aux dires des spécialistes, plus souvent touchée par les attaques DDoS que la couche applicative – qui concentrait il y encore un an près de 70%  des attaques – et ce dès 2018.

Des attaques DDoS plus brèves et plus répétitives

Désormais, l’utilisation des robots a changé les règles du jeu et les attaques DDoS deviennent aussi plus courtes dans le temps mais peuvent se répéter un grand nombre de fois. Près de deux victimes sur 5 sont ainsi attaquées plusieurs fois consécutivement.

De même, le type d’attaques évolue. Ainsi, aujourd’hui, plus question de ne pratiquer que de l’attaque au volume, il est aussi de rigueur d’utiliser les failles observées dans les solutions de neutralisation. Et le mix est assurément capable de faire de gros dégâts…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*