La place de marché xDedic fermée par les autorités

xDedic

Depuis de longs mois, les autorités américaines et européennes coopéraient pour mettre un terme à l’activité de la place de marché xDedic qui avait fait de la vente d’accès à des ordinateurs et des serveurs piratés un véritable business. Cette coopération a fini par déboucher, en ce mois de janvier, sur la fermeture du site et la confiscation de son infrastructure IT.

La coopération internationale fait encore ses preuves

En 2017, la coopération entre les autorités américaines et néerlandaises avait permis la fermeture de Hansa et d’Alphabay. Eh bien, en ce début d’année 2019, c’est une nouvelle fois une coopération entre les autorités de plusieurs pays qui a permis de faire fermer la place de marché xDedic.

En effet, depuis de très longues années, xDedic vendait des accès à des ordinateurs mais aussi à des serveurs piratés. Cette place de marché a d’abord été accessible sur le web avant de l’être via le réseau Tor.

Pour le faire tomber, le FBI collaborait avec les autorités belges et ukrainiennes et c’est la semaine passée que tous ont décidé de passer en action. S’appuyant sur les autorités allemandes pour confisquer le matériel IT et sur une ordonnance de la justice américaine pour saisir les noms de domaine, ils ont fait voler en éclats ce que des hackers, semble-t-il russophones, avaient pris soin de mettre au point au fil des années.

xDedic, la fin d’un poids lourd de la cybercriminalité

En fermant la place de marché xDedic, les autorités ont frappé un grand coup sur la table et démontré qu’elles ne négligeaient pas la lutte contre la cybercriminalité.

Selon plusieurs études, le site xDedic aurait contribué à des fraudes dont le montant total peut être estimé à près de 70 millions de dollars. Il faut dire que xDedic ne se contentait pas d’offrir des accès à des machines piratées puisqu’il vendait aussi des correctifs RDP ou des proxies.

Reste maintenant à savoir si la fermeture de xDedic va faire trembler les auteurs d’autres activités cybercriminelles ou si ces derniers ne vont rien changer à leurs habitudes…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*