Les pirates nord-coréens dans le collimateur des États-Unis

pirates nord-coréens

À l’heure où les pirates nord-coréens ont acquis une solide réputation, voilà que les États-Unis ont décidé d’appliquer plusieurs sanctions qui visent à les affaiblir. Ce sont principalement les groupes Andariel et Lazarus qui sont dans le collimateur des Américains.

Un plan d’action pour mettre à mal les pirates nord-coréens

Alors que les pirates nord-coréens se cachent derrière de nombreuses attaques informatiques de grande ampleur — et en particulier derrière le ransomware Wannacry — il semblerait que certains n’en peuvent plus de se laisser dominer ainsi.

C’est le cas des États-Unis qui a pris l’initiative de mener la lutte contre ces groupes en dévoilant des sanctions ayant pour but de les déstabiliser tant sur le plan organisationnel que financier. Plus précisément, c’est le Bureau du Contrôle des Avoirs Etrangers (OAFC) qui est passé à l’action en s’attaquant à celles et ceux qui aident sciemment les pirates de Corée du Nord sur le sol américain.

Autrement dit, toute entité financière qui facilitera des transactions au profit des pirates nord-coréens — ils ne sont pas les seuls ciblés — sera passible de poursuites et s’exposera à de lourdes sanctions financières.

Des tensions fortes entre États-Unis et Corée du Nord ?

Il y a quelques mois déjà, les États-Unis avaient montré qu’ils désiraient réduire la liberté d’action des pirates nord-coréens en dévoilant plusieurs échantillons de code issus, semble-t-il, de logiciels malveillants conçus en Amérique du Nord.

Le renforcement des sanctions visant ceux qui vont faciliter le « travail » des pirates nord-coréens aux États-Unis confirme cette tendance. Mais ne risque-t-elle pas surtout d’accroître les tensions qui opposent États-Unis et Corée du Nord plutôt que de réellement mettre en difficulté les groupes de pirates nord-coréens ? Le débat mérite d’être posé…

En effet, il y a bien peu de chances que ce soit en agissant ainsi que Donald Trump et Kim Jung-Il s’assoient ensemble autour d’une table pour prendre de vraies décisions en question de désarmement nucléaire !

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.