Pirater une Tesla S en quelques secondes grâce au clonage de clés

pirater une tesla S

Bien que des entreprises comme Thalès ou Vector se soient engagés en faveur d’une amélioration de la sécurité des voitures connectées, tout est encore loin d’être parfait. Preuve en est, des chercheurs en sécurité belges ont démontré combien il était facile de pirater une Tesla S avec des moyens plutôt limités.

Le clonage furtif pour pirater une Tesla S

Alors que des piratages de voitures connectées ont déjà eu lieu, voilà que des chercheurs en sécurité informatique de l’Université de Leuven ont mis au point une attaque permettant de pirater une Tesla S.

Pour cela, ils ont recours au clonage furtif de la clé du véhicule. Cela peut surprendre mais selon eux, il ne faudrait que quelques secondes pour cloner les codes radio permettant à la clé d’ouvrir la porte de la Tesla S mais aussi de démarrer son moteur.

Pire, les moyens nécessaires seraient des plus limités puisque le clonage furtif impose seulement de disposer d’un équipement radio et informatique dont le budget est estimé à 600 dollars.

Autant dire que pirater une Tesla S est à la portée de beaucoup.

Comment fonctionne le clonage furtif ?

Les chercheurs de l’Université de Leuven ont expliqué comment procéder pour pirater la Tesla S. Ce sont ainsi les clefs sans fil qui peuvent servir de porte d’entrée dans le système.

Au terme de plusieurs mois de travail, les chercheurs ont constaté que les clés utilisées par Tesla fonctionnaient sur la base d’une puce Texas Instrument doté d’un algorithme de chiffrement. Ils ont aussi observé qu’une fois les codes radio découverts, il était possible de tester absolument autant de clés cryptographiques qu’ils le souhaitaient.

Aussi, ils ont établi un tableau contenant l’ensemble des clés cryptographiques possibles. Il suffit alors de faire tourner cette base de données pour obtenir la bonne clé en moins de 2 secondes.

Travaux de recherche oblige, les chercheurs ont remis leur étude à Tesla qui a ainsi pu mettre à jour l’algorithme de ses clés. Pirater une Tesla S impliquera donc probablement de trouver d’autres failles de sécurité…

Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...

1 commentaire sur Pirater une Tesla S en quelques secondes grâce au clonage de clés

  1. Cela montre bien que les objets connectés ont besoin de securite.

    No votes yet.
    Please wait...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*