Pirate informatique : salaire enfin dévoilé

pirate informatique

S’il en fascine certains et en gêne d’autres, le pirate informatique ne laisse jamais personne indifférent. Toutefois, pas facile de se procurer des informations sur leur rémunération ou sur leurs aspirations. Heureusement, une enquête réalisée par Palo Alto Networks vient nous apporter quelques réponses intéressantes aux questions que nous sommes nombreux à se poser sur les cybercriminels.

Pirate informatique, une activité pas si lucrative que cela

Alors que beaucoup pensent qu’un pirate informatique gagne beaucoup d’argent en commettant des attaques sur Internet et en dérobant des données, il n’en est en réalité rien.

Selon une enquête menée par Palo Alto Networks auprès de membres de la communauté des cybercriminels, le salaire annuel d’un pirate informatique ne dépasserait pas les 30 000€ soit environ 2500€ par mois.

Autant dire donc que, financièrement parlant, choisir de devenir pirate informatique pour un professionnel de l’IT n’est pas judicieux puisque les professionnels de la cybersécurité peuvent gagner jusqu’à 10 000€ par mois.

Des proies simples et beaucoup d’impatience

Interrogé sur ses pratiques, un pirate informatique admet être à la recherche de données ayant de la valeur. 72% des cybercriminels avouent ainsi sans concession ne pas perdre de temps pour obtenir des données « sans intérêt ».

73% admettent également privilégier des proies simples à pirater. Il faut dire que selon les résultats de cette étude, un pirate informatique ne brille pas par sa patience étant donné que 60% des attaquants jetteraient l’éponge dès lors qu’ils ont passé 40 heures de plus que prévu pour contourner un système de sécurité.

Autre donnée fort intéressante obtenue lors de la réalisation de cette enquête : la durée de réalisation d’une attaque informatique. Eh bien, cela va en surprendre certains mais un professionnel aurait besoin de 147 heures pour trouver la faille et planifier une attaque contre un réseau dont la sécurité informatique est performante. Face à un réseau dont la sécurité est simplement jugée comme « classique », 70 heures seraient suffisantes.

Une chose est sûre, un pirate informatique n’a semble-t-il pas de quoi chômer.

Rating: 1.0. From 1 vote.
Please wait...

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Internet : l’ICANN renforce la sécurité des serveurs de base

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*