Piratage de la plateforme DAO : 50 millions de dollars s’envolent

DAO

Permettant à de nombreux individus d’investir en capital-risque, la plateforme DAO, qui repose sur la blockhain Ethereum, a été victime d’un important piratage en fin de semaine passée. Dans cette opération, elle a perdu plus de 50 millions de dollars. Un lourd préjudice donc…

Un pirate informatique siphonne la plateforme DAO

Quelques jours seulement après que la plateforme autonome et décentralisée DAO soit parvenue à lever des fonds en Ethereum, la monnaie virtuelle sur laquelle elle repose, cette jolie progression a été largement compromise par un hacker.

En effet, profitant d’une faille découverte dans le code des « smart contracts », le piratage informatique a permis de siphonner la plateforme DAO et de dérober plusieurs millions de dollars.

Autant dire qu’en quelques heures seulement, ce sont 30% des fonds disponibles sur la plateforme DAO qui ont été volés soit environ 50 millions de dollars.

Problème, le préjudice financier n’a pas été la seule conséquence…

L’effondrement de la crypto-monnaie Ether

Sans véritable surprise, le piratage de la plateforme s’est quasiment immédiatement soldée par une baisse du cours de la crypto-monnaie Ether.

Depuis, tous les membres de la communauté DAO tentent d’endiguer la fuite et cherchent la meilleure solution pour y parvenir. Les porteurs du projet Ethereum ont ainsi proposé deux solutions :

  • Un « soft fork » bloquant les fonds dérobés par le pirate
  • Un « hard fork » permettant de récupérer les fonds volés et de les restituer

Pour autant, le fait de devoir restaurer un back-up d’Ethereum antérieur à l’attaque informatique ne séduit guère et l’idée fait face au mécontentement de nombreux membres de la communauté qui estiment qu’il n’y a pas lieu de modifier la blockchain qui, elle, a prouvé sa sécurité. Pour eux, la faute émane de la plateforme DAO qui doit donc assumer seule ses difficultés.

Les choses ont le mérite d’être claires.

Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*