Des chercheurs israéliens piratent un PC grâce au voyant du disque dur

voyant du disque dur

Si l’on sait depuis quelques temps maintenant qu’Israël est l’un des principaux fiefs de la cybersécurité, et ce à l’échelle mondiale, les chercheurs en sécurité informatique basés dans ce pays ne cessent de repousser les limites du piratage. Il y a quelques jours, certains ont ainsi réussi à pirater un PC grâce au voyant du disque dur.

Le voyant du disque dur utilisé pour hacker un ordinateur non connecté

Si pirater un ordinateur n’est déjà pas une prouesse réalisable par tout le monde, le faire quand ce dernier n’est pas connecté à un réseau est un exploit que très de peu de personnes peuvent espérer réussir.

Des chercheurs israéliens travaillant au sein de l’Université Ben Gourion y sont toutefois parvenus et ce en utilisant le voyant du disque dur. Eh oui, aussi surprenant que cela puisse paraître, c’est la lumière LED reflétant l’activité du disque dur d’un ordinateur qui a permis à ces experts de la cybersécurité de pirater un ordinateur.

Le concept de leur piratage a été d’utiliser cet éclairage afin de transmettre des informations tel que peut le faire un code morse à sa manière. Si la méthode est discrète, sa mise en œuvre est des plus complexes si bien qu’il semble inimaginable de la voir se développer à grande échelle.

Un malware puis un repérage par drone au programme

Pour pirater un ordinateur via le voyant du disque dur, un hacker doit avant tout être capable d’introduire un malware dans la machine attaquée. Sans connexion au réseau, seule une clé USB ou la cache du malware dans une mise à jour ou dans l’installation d’un logiciel pourront permettre d’infecter l’ordinateur. Le code devra entre autres définir quand le voyant du disque dur sera utilisé pour transmettre des informations.

Ensuite, le hacker devra faire intervenir un drone doté d’une caméra HD afin de capter les fréquences de clignotement du voyant lumineux et de pouvoir ainsi reconstituer le code.

Pour autant, en raison des contraintes techniques, en particulier en termes de fréquence, la vitesse de transfert des données est particulièrement réduite puisque limitée à 4000 bits par seconde. Suffisant pour dérober quelques fichiers légers mais pas pour réaliser des vols de données de grande ampleur.

No votes yet.
Please wait...

1 commentaire sur Des chercheurs israéliens piratent un PC grâce au voyant du disque dur

  1. Encore une chronique pour démontrer qu’on peut être pirater de n’importe quek façon!

    No votes yet.
    Please wait...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.