Piratage informatique : des cibles détournées pour viser les entreprises

piratage informatique

Si les hackers semblent toujours aussi intéressés par les données propres aux entreprises, ils ont bien compris que ces dernières avaient renforcé la sécurité de leurs réseaux et qu’il était donc complexe d’obtenir des informations par leur intermédiaire. D’où l’idée d’un piratage informatique d’autres cibles capables de fournir des données extrêmement intéressantes…

Un net renforcement de la cybersécurité des entreprises

Si la cybersécurité a longtemps été négligée par les entreprises, force est de constater que les derniers ont vu celles-ci changer leur comportement.

En 2017, de nombreuses sociétés ont ainsi consenti de gros efforts financiers pour mieux sécuriser leurs réseaux et se prémunir contre le piratage informatique. Entre autres, la plupart a fait le choix de recruter des spécialistes de la protection de données.

Ce renforcement de la cybersécurité des entreprises a naturellement été perçu par les hackers et ces derniers ont pris conscience que voler des données directement auprès des sociétés allaient s’avérer très compliqué. C’est pour cette raison que ces derniers ont choisi de s’en prendre à des cibles détournées capables d’offrir des données sur les entreprises qui peuvent valoir de l’or.

Voilà qui explique donc que les agences de presse, les cabinets d’audit ou encore les institutions financières soient exposées comme jamais au piratage informatique.

Le piratage informatique de certaines structures pourrait s’intensifier

Alors que l’actualité regorge d’affaires de piratage informatique ciblant des institutions et organismes détenant des informations financières clés sur les entreprises (vol d’informations financières de la SEC, vol de données sur les clients du cabinet Deloitte, piratage d’Equifax), beaucoup se demandent si ces attaques vont se multiplier au cours des prochains mois.

Et la réponse est probablement oui tant les hackers parviennent à faire du profit grâce aux informations dérobées…

En effet, parce que les données dérobées sont souvent extrêmement confidentielles, les pirates parviennent à les revendre à des montants très importants. En 2015, un collectif de hackers avait ainsi empoché plus de 100 millions de dollars après avoir réussi le piratage informatique d’une agence de presse américaine spécialisée dans les communications « financières ».

Aussi, difficile d’imaginer les pirates mettre un terme à une activité fort lucrative. Reste toutefois à voir quelle réponse les autorités vont apporter à ce phénomène…

Rating: 5.0/5. From 1 vote.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.