Piratage Equifax : les données de 143 millions d’Américains volées

EQUIFAX

Alors que l’on ne compte plus le nombre d’affaires de vol de données qui ont fait la Une des journaux ces derniers mois, c’est assurément l’une des failles de sécurité les plus importantes qui vient d’être révélée. En effet, la société de notation de crédits Equifax a été attaquée en juillet dernier et ce sont les données sensibles de 143 millions d’Américains qui ont fuité.

Equifax dans la tourmente

Le nom d’Equifax ne vous dit peut-être rien mais outre-Atlantique, il est extrêmement connu. Il faut dire que cette entreprise est l’un des acteurs majeurs sur le marché de la notation de crédits personnels.

Sa mission est donc de créer des dossiers sur chaque individu souhaitant souscrire un prêt et de les transférer aux personnes chargées d’étudier la solvabilité des emprunteurs.

Autant dire donc qu’Equifax a entre ses mains des données extrêmement sensibles puisqu’en plus des informations relatives à l’identité, la société dispose des coordonnées postales, des coordonnées bancaires mais aussi des numéros de sécurité sociale.

Or, ce sont les données relatives à 143 millions d’Américains, soit près de la moitié de la population des Etats-Unis, qui ont été dérobées par des hackers en exploitant une faille de sécurité.

Dans cette affaire, bien qu’Equifax ait d’ores et déjà annoncé sa volonté d’aider les victimes, les conséquences pourraient être dramatiques. Munis des données qu’ils ont obtenues, les cybercriminels pourraient en effet dérober de l’argent sur de nombreux comptes mais aussi usurper aisément l’identité de centaines de milliers d’Américains tant la base de données parait complète.

Des délits d’initiés qui entachent un peu plus encore l’image d’Equifax

Alors que ce vol de données va rejoindre celui connu par Yahoo par son ampleur – les données étaient toutefois moins sensibles – l’agence de notation de crédits devrait voir son image plus ternie encore que celle du géant du web.

En effet, il semblerait que plusieurs dirigeants soient soupçonnés de délits d’initiés. Ayant probablement eu connaissance de ce vol de données dans les jours qui ont suivi, ils auraient cédé leurs actions de l’entreprise afin de ne pas pâtir de l’effondrement du cours de la société (-13%) en Bourse consécutif à l’annonce du piratage. Pour l’heure, ces derniers disent ne pas avoir eu connaissance de l’exploitation de la faille de sécurité.

Si on peut leur accorder le bénéfice du doute, il est en tout cas certain qu’Equifax peinera à se relever de cette affaire.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*