Piratage de Marriott : Et si la Chine était derrière tout ça ?

piratage de marriott

Il y a quelques jours, le groupe hôtelier Marriott a révélé qu’il avait été victime d’une brèche de sécurité dans son système informatique.  Des hackers en ont profité pour compromettre une base de données. Une enquête est en cours et tout semble indiquer que la Chine serait derrière ce piratage de Marriott.

Piratage de Marriott  : les données de millions de clients compromises

La semaine passée, un géant mondial de l’hôtellerie, le groupe Marriott, a annoncé avoir été victime d’un énorme problème de sécurité. En effet, depuis 2014 et jusqu’au mois de septembre de cette année, une brèche de sécurité permettait à des hackers de s’introduire dans les systèmes informatiques du groupe.

Lors d’un épisode de ce piratage de Marriott, une base de données des réservations clients de la division Starwood (Sheraton, W Hostels, Westin, Aloft…) aurait été compromise. Elle contenait les données relatives à plus de 500 millions de clients à travers le monde à savoir des noms, prénoms, numéros de téléphone, adresses électroniques mais aussi, plus problématique, des numéros de cartes de paiement accompagnés de leur date d’expiration.

Si le groupe hôtelier a tenu à préciser que ces dernières données étaient chiffrées, il précise que la clé de cryptage a également pu être dérobée. Tout cela justifie que le groupe Marriott soit à l’écoute de ses clients et ait mis à leur disposition un site d’information ainsi qu’un centre d’appels.

Le gouvernement chinois à l’origine de cette attaque informatique

Depuis quelques jours maintenant, les responsables du piratage de Marriott sont recherchés et une enquête vise à retrouver les moindres détails qui pourraient ouvrir des pistes.

Lors de leurs investigations, les enquêteurs ont mis la main sur différents outils mais ont également identifié des techniques de piratage qu’ils ont pu tenter d’exploiter afin de remonter vers les auteurs de cette cyberattaque.

Si, pour l’heure, il est encore tôt pour affirmer les choses, il semblerait toutefois que les pistes mènent actuellement vers la Chine et plus précisément vers le gouvernement chinois. Néanmoins, la possibilité que plusieurs groupes de hackers aient exploité la faille n’est pas négligeable et, dans ce cas précis, il serait complexe d’identifier lequel a mené le piratage originel.

Autrement dit, la lumière sur le piratage de Marriott est encore loin d’avoir été faite.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*