Piratage de films : les Pays-Bas au pied du mur

PC portable

Le vendredi 5 février 2016, une douzaine d’organisations professionnelles ont adressé au Secrétaire d’Etat de la Justice néerlandaise une lettre l’incitant à mener la lutte contre le piratage de films. Dans le cas contraire, elles ont brandi la menace d’amener l’Etat néerlandais devant la justice en lui réclamant 1,2 milliard d’euros.

Un Etat assigné en justice pour piratage de films, une première

Depuis le vendredi 5 février 2016, le compte à rebours a débuté et le gouvernement néerlandais sait qu’il n’a plus qu’une semaine pour prendre des mesures contre le piratage de films.

En effet, c’est un délai de 2 semaines pour agir qu’ont fixé les professionnels de l’industrie cinématographique avant d’entamer une procédure en justice qui serait une grande première mondiale. A ce jour, aucun Etat n’a effectivement dû se défendre devant les juges dans une affaire de piratage cinématographique.

Aux Pays-Bas, la grogne de l’industrie cinématographique est très importante et ne date pas d’hier. Eh oui, jusqu’à une décision de la justice européenne en date d’avril 2014, les citoyens néerlandais avaient la possibilité de faire une copie privée de films, même piratés.

Une loi qui a rendu les Néerlandais accros au téléchargement illégal

En raison de la loi qui l’autorisait jusqu’en 2014, le piratage illégal de contenus a connu un véritable boom aux Pays-Bas. Seulement, la décision de la justice européenne n’a pas réellement changé la donne si bien qu’aujourd’hui encore, le piratage de films est très important en pays batave.

Pour l’industrie cinématographique, la « légèreté » de l’Etat est la principale raison de la situation actuelle et il est donc indispensable que ce dernier tape du poing sur la table pour que les choses changent et ce rapidement.

De même, il attend que l’Etat promeut davantage l’offre légale mise en place par les professionnels via les plateformes de vidéos à la demande car aujourd’hui c’est bien un changement de mentalité qui doit intervenir aux Pays-Bas.

Sans intervention rapide du gouvernement néerlandais, l’industrie cinématographique réclamera 1,2 milliard d’euros en justice à l’Etat. Ce montant représente, selon les professionnels, le manque à gagner du secteur au cours de la décennie 2004 – 20014 assorti des intérêts.

Affaire à suivre !

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*