Piratage de Facebook : 50 millions de comptes compromis

piratage de facebook

Alors que la confiance des utilisateurs en Facebook avait déjà été altérée par le scandale lié à l’affaire Cambridge Analytica, voilà que le plus important réseau social de la planète a été victime des hackers. La semaine passée, ils ont exploité une faille dans le code et sont parvenus à pirater 50 millions de comptes. De lourdes conséquences sont redoutées suite ce piratage de Facebook.

L’exploitation d’une faille de sécurité met en danger les données des utilisateurs de Facebook

Le vendredi 28 septembre 2018, Facebook a annoncé avoir été victime d’un piratage massif au cours des derniers jours.

En effet, le mardi 25 septembre 2018, des hackers ont réussi à compromettre pas moins de 50 millions de comptes en réussissant le plus important piratage de Facebook depuis sa création en 2004. Pour mener à bien un tel projet, les pirates informatiques se sont appuyés sur un ensemble de 3 bugs décelés dans la fonctionnalité « Voir en tant que ».

En exploitant cette faille, ils se sont ouvert une brèche qui leur a permis de dérober des millions de données. Le butin aurait d’ailleurs pu être encore plus important si les équipes de sécurité de Facebook n’avaient pas décelé des comportements anormaux qui les ont contraints à déconnecter brutalement près de 100 millions de comptes pour stopper la progression de l’attaque informatique.

Le piratage de Facebook interrompu mais des problèmes à la pelle

Si le piratage de Facebook a pu être interrompu avant que les hackers ne mettent la main sur davantage encore de données, il n’empêche que ces derniers ont compromis les données de 50 millions de comptes.

Ils ont dérobé 50 millions de tokens, des jetons permettant de se connecter en un clic à Facebook mais aussi aux réseaux associés comme Instagram. Par mesure de précaution, Facebook a choisi de réinitialiser les accès des 50 millions d’utilisateurs victimes de ce piratage. Autrement dit, tant qu’ils ne changeront pas leur mot de passe, ils ne pourront plus se connecter à leurs réseaux sociaux en un clic.

Mais les problèmes ne s’arrêtent pas là puisque pour l’heure, rien n’a filtré quant à la nature des données dérobées par les hackers. Il faut donc espérer qu’aucune donnée sensible ne fait partie du butin.

Enfin, autre mauvaise nouvelle pour Facebook, son cours en Bourse s’est effondré de 3,3 % vendredi. Le début de la fin pour le réseau social ?

No votes yet.
Please wait...

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Google+ : une faille de sécurité a raison du réseau social

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*