Les piliers d’ Internet menacés par des cyberattaques ?

A l’heure où le réseau Internet fait partie du quotidien de milliards de personnes à l’échelle planétaire, voilà qu’un expert en sécurité informatique, Bruce Schneier, vient de faire des révélations qui ont de quoi faire peur. Selon lui, et comme l’indique le titre de son dernier ouvrage, « quelqu’un est en train d’apprendre comment détruire Internet ».

Le réseau Internet mis à mal ?

Alors que des « illuminés » annoncent régulièrement l’approche de la fin du monde, Bruce Schneier, un spécialiste de la sécurité informatique bien connu aux Etats-Unis, s’est distingué ces dernières heures par ses écrits et par ses déclarations.

Selon lui, et d’après des sources sûres exerçant dans de grandes entreprises opérant dans le secteur d’Internet qu’il refuse de citer, des vagues d’attaques par déni de services contre les piliers du réseau seraient observées.

Pour Bruce Schneier, ces attaques très ciblées sont réalisées pour détruire Internet et seul un grand Etat-Nation comme la Chine ou la Russie peuvent se cacher derrière un tel projet.

Entre autres, les attaques informatiques cibleraient donc les sociétés assurant la gestion des canaux permettant le transport des données du trafic mondial mais aussi celles qui délivrent les noms de domaine.

Pourquoi vouloir détruire le réseau Internet ?

Voilà une question à laquelle il semble bien compliqué de trouver aujourd’hui une réponse mais Bruce Schneier a essayé de comprendre les menaces qui pesaient sur Internet.

Selon lui, les cyberattaques contre le réseau Internet peut avoir vocation à :

  • Tester ses limites en vue de futurs actes malveillants
  • Calibrer les armes cybernétiques en vue d’une attaque plus puissante

Pour l’expert en sécurité informatique, certains Etats pourraient avoir intérêt à ce qu’Internet ne soit pas opérationnel en cas de conflit mondial, d’autant plus qu’un pays comme la Chine a la possibilité de maintenir son propre réseau web puisqu’il est géré directement par l’Etat.

Toutefois, toutes ces déclarations sont à prendre avec des pincettes même s’il ne faut jamais perdre de vue qu’Internet peut s’effondrer tel un château de cartes !

No votes yet.
Please wait...

3 Trackbacks & Pingbacks

  1. Au nom de la cybersécurité, la Chine veut contrôler les sociétés étrangères
  2. Cybersécurité 2017 : quelles prévisions pour l’année à venir ?
  3. L’ICANN espère démocratiser le protocole DNSSEC

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.