OVH victime de la plus importante attaque DDoS de l’Histoire

plus importante attaque DDoS

En janvier dernier, une attaque DDoS menée contre la BBC avait utilisé une bande passante cumulée de 602 Gb/s créant ainsi un nouveau record. Mais ce dernier n’aura pas tenu bien longtemps puisque l’hébergeur OVH a été victime il y a quelques heures de la nouvelle plus importante attaque DDoS de l’Histoire.

OVH sous le joug d’une cyberattaque ultra-puissante

A l’heure où la large majorité des attaques par déni de service est menée par des robots, voilà qu’un nouveau record pour une cyberattaque de ce genre vient d’être établi.

En effet, l’hébergeur OVH – qui compte parmi les références sur ce marché – fait face depuis quelques heures à la plus importante attaque DDoS de l’Histoire puisque des pics de trafic ont été enregistrés à 1156 Gb/s.

Bien évidemment, la question est de savoir comment les assaillants ont pu mener une attaque aussi violente et il semblerait que la réponse se trouve dans l’utilisation d’objets connectés. C’est du moins ce qu’Octave Klaba, actuel dirigeant d’OVH, a annoncé. Selon lui, ils auraient très précisément eu recours à des caméras de surveillance IP pour réaliser leur prouesse.

Des objets connectés pour créer la plus importante attaque DDoS de l’Histoire

Ces derniers mois, il est possible de constater que les attaques DDoS ne cessent de prendre toujours plus d’ampleur. Il faut dire que l’Internet des Objets permet à certains de développer un réseau de zombies capables de bombarder n’importe quel serveur et, par conséquent, de le mettre en grande difficulté.

Ceci est d’autant plus possible que de nombreux objets connectés négligent leur propre sécurité et qu’il est donc très aisé pour un individu d’en prendre le contrôle.

Aussi, à l’avenir, il est fort probable que le record tombe et que la plus importante attaque DDoS ne soit plus celle ayant ciblé l’hébergeur OVH. A moins bien sûr que les développeurs d’objets connectés comprennent enfin que leurs produits sont dangereux pour tous…

Rating: 3.7. From 3 votes.
Please wait...

1 Trackbacks & Pingbacks

  1. Power Off : un service payant d’attaques DDoS démantelé

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*