OSRAM Lightify : la maison connectée mise à mal par des ampoules

OSRAM Lightify

Alors que les dangers accompagnant le développement de l’Internet des Objets sont déjà bien connus, voilà qu’un nouvel acteur du marché de la maison connectée traverse une mauvaise passe. Les ampoules connectées OSRAM Lightify du fabricant allemand intègreraient plusieurs failles de sécurité, plutôt dangereuses pour les utilisateurs !

OSRAM Lightify  : des vulnérabilités sérieuses

Il y a quelques heures, c’est Deral Heiland, consultant en sécurité chez Rapid7, qui a découvert plusieurs failles de sécurité dans le système d’éclairage connecté OSRAM Lightify. Seulement voilà, ces dernières ont des conséquences très importantes puisqu’elles sont loin de se borner aux ampoules.

En effet, selon le spécialiste qui les a identifiés, ces failles permettraient d’attaquer le réseau informatique d’un particulier ou d’une entreprise afin de pouvoir y accéder librement. Deux principales possibilités lui seront offertes : la première sera de prendre le contrôle du produit et de mener une attaque contre un navigateur alors que la seconde sera d’identifier le mot de passe du réseau sans fil en se connectant à l’objet connecté.

D’ores et déjà, OSRAM a annoncé que le problème était pris très au sérieux et qu’un patch corrigeant les principales failles seraient disponibles dans le courant du mois d’août. Toutefois, le fabricant allemand ne sera pas en mesure de tout patcher puisqu’il semble impuissant pour modifier les problèmes rencontrés au niveau du protocole sans fil ZigBee.

La maison connectée sécurisée, une utopie ?

Les failles de sécurité découvertes dans les ampoules connectées OSRAM Lightify rappellent combien les problèmes de ce type devraient être nombreux avec le développement de la maison connectée.

En effet, même si l’Internet des Objets a connu un réel essor ces dernières semaines, de nombreuses marques d’appareils connectés font l’objet de vives critiques. Il faut dire que beaucoup privilégient l’aspect fonctionnel à l’aspect sécuritaire comme les fabricants de TV connectées.

Ce sont donc les hackers qui doivent d’ores et déjà sourire en imaginant le futur de leur activité…

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*