Orbitz, filiale d’Expedia, se fait pirater plus de 800 000 cartes bancaires

Orbitz

Le mardi 20 mars 2018, le voyagiste en ligne Orbitz a révélé publiquement avoir été victime d’une faille de sécurité. Si rien n’assure que celle-ci ait été exploitée par des hackers, il est en revanche certain que plus de 800 000 numéros de cartes bancaires ont potentiellement été compromis.

Un important piratage a touché Orbitz

C’est au mois de mars 2018 qu’Orbitz, une filiale d’Expedia, a pris connaissance d’un piratage d’ampleur qui l’a visé entre le mois de janvier 2016 et le mois de décembre 2017.

Pendant près de 24 mois, une faille de sécurité a donc été présente sur le site spécialisé dans la réservation de vols mais aussi de voyages en ligne.

Une enquête a été menée ces dernières semaines pour en savoir plus sur une éventuelle exploitation de cette dernière. La conclusion est on ne peut plus claire : « A ce jour, nous n’avons pas de preuve directe que ces informations personnelles aient été dérobées et il n’y a pas de preuve d’accès à d’autres types d’informations personnelles, comme les données des passeports ou des itinéraires de voyages ».

Orbitz a juste trouvé bon de préciser que les informations potentiellement compromises étaient celles correspondant à des achats réalisés via la plateforme grand public entre le 1er janvier et le 22 juin 2016 ou à des achats effectués sur la plateforme partenaires entre le 1er janvier 2016 et le 22 décembre 2017.

De nombreuses données menacées

Le piratage qui a ciblé Orbitz a pu compromettre un grand nombre d’informations étant donné que les noms, les dates de naissance, les numéros de téléphone, les adresses électroniques, les adresses postales mais surtout les données bancaires de plus de 800 000 clients ont été exposés.

Orbitz a donc tenu à s’excuser pour cet incident et a précisé qu’il allait tout mettre en œuvre pour assurer la pleine sécurité des données qui lui sont confiées.

En tout cas, cette affaire montre l’intérêt tout particulier qu’ont les hackers pour les sites des acteurs du secteur du tourisme, les hôtels Hyatt ayant également été visées par le passé.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*