Onavo Protect, un VPN qui sert d’aspirateur à données pour Facebook

Onavo Protect

Depuis son lancement sur le marché, le VPN Onavo Protect a convaincu de nombreux utilisateurs en raison d’une part de sa gratuité et d’autre part de ses nombreuses fonctionnalités. Seulement voilà, ces avantages méritent d’être mis en balance avec son inconvénient majeur : il fait office de véritable aspirateur à données pour Facebook !

Onavo Protect ou quand Facebook dispose d’un fabuleux espion

A l’heure où les VPN rencontrent un franc succès et où les utilisateurs sont de plus en plus attentifs à la sécurité des produits et des services auxquels ils ont recours, Onavo Protect a énormément séduit.

Développé par la société israélienne éponyme, rachetée en 2013 par Facebook, ce VPN gratuit s’avère particulièrement intéressant pour assurer la confidentialité de vos données lors de votre navigation mobile sur terminaux Android ou iOS.

Mais il y a un loup puisque comme le décrit la fiche de l’application disponible sur le Play Store, ce VPN « collecte votre trafic de données mobiles ». Et ce n’est pas tout puisqu’il est clairement stipulé que les informations sont utilisées « pour améliorer les produits et services Facebook mais aussi pour mieux comprendre les produits et services que les gens apprécient ».

Une anonymisation des données remise en cause

Si Onavo Protect est au cœur d’une vraie polémique ces dernières heures, ce n’est pas que parce que ce VPN collecte les données pour Facebook. Eh oui, c’est aussi parce que ces données ne sont pas nécessairement anonymisées.

En effet, si Facebook ne livre que des données anonymisées à ses clients, la société américaine les exploite pour son compte sans respecter l’anonymat. Autrement dit, les données collectées sont associées à vos données de localisation mais aussi à vos informations personnelles telles que nom, adresse ou courrier électronique.

Grâce à Onavo Protect, Facebook a donc toutes les clés en main pour proposer de la publicité ciblée aux annonceurs et obtenir ainsi de colossaux revenus publicitaires.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*