Le niveau de batterie, une donnée clé pour les marques

niveau de batterie

L’an passé, des chercheurs de l’Université de Stanford sont parvenus à montrer comment le niveau de batterie de smartphone pouvait permettre à des marques de suivre l’activité en ligne des utilisateurs. Seulement voilà, l’étude qui avait été prise un peu à la légère lors de sa publication trouve aujourd’hui des prolongements bien plus inquiétants…

Suivre les utilisateurs en ligne, possible avec le niveau de batterie

Steve Engelhard et Arvind Narayanan, deux chercheurs de l’Université de Princeton, ont récemment décrit comment il était possible de suivre les internautes simplement avec le niveau de batterie.

En effet, l’API, autrement dit l’interface de programmation d’application, relative au niveau de batterie d’un smartphone fournit aux gestionnaires de sites Internet des informations leur permettant de savoir s’ils doivent transmettre une version de leurs sites web à faible consommation d’énergie ou une version classique.

Jusque-là, rien d’anormal mais les chercheurs ont voulu aller plus loin que ce rôle basique. Ils ont ainsi constaté que le pourcentage restant de la batterie et le temps correspondant pouvaient former jusqu’à 14 millions de combinaisons différentes, combinaisons qui peuvent s’apparenter à autant de pseudo permettant d’identifier un terminal.

Les annonceurs peuvent alors facilement tracer toute votre activité en ligne puisque le niveau de batterie de votre smartphone sert finalement à vous filer.

Le niveau de batterie, une donnée qui vaut désormais cher

Dans un billet de blog publié lundi sur son site, le chercheur Lukasz Olejnik a ainsi clairement affirmé que certaines entreprises essayaient de monnayer les informations de niveau de batterie préalablement collectées.

Couplées à des informations relatives à l’authentification des individus sur leurs terminaux mobiles, elles peuvent valoir de l’or et intéresser de nombreux clients. Par exemple, Keith Chen, spécialiste en économie comportementale chez Uber, a noté que les clients étaient prêts à payer un taxi plus cher lorsque la batterie de leur smartphone approchait de la fin de vie…

Face aux révélations quant aux utilisations possibles du niveau de batterie pour espionner l’activité en ligne des clients, il n’existe toutefois guère de remède si ce n’est maintenir son téléphone brancher sur secteur pour bloquer l’identifiant de batterie. Une solution d’autant plus problématique que l’on connait déjà les problèmes de rechargement de smartphones aux bornes gratuites.

Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*