Nintendo offre jusqu’à 20 000 dollars pour pirater la Switch

nintendo

A l’instar de nombreuses grandes entreprises évoluant dans le secteur de la high tech, Nintendo a annoncé il y a quelques jours un programme bug bounty visant à récompenser ceux qui identifieront des failles ou qui parviendront à pirater la Nintendo Switch. Les bonus promis vont jusqu’à 20 000 dollars.

Nintendo demande l’aide des hackers pour sécuriser sa Switch

Alors que les débuts de la Nintendo Switch sur le marché ont été plutôt bons commercialement parlant, le constructeur japonais entend bien ne rien laisser au hasard.

Aussi, parce que les annonces de piratage de la Switch faites jusque-là s’apparentaient à de vastes tentatives d’arnaques, la société japonaise a décidé de prendre le contrôle quant à la sécurité de sa machine.

Elle a ainsi annoncé le lancement d’un programme de bug bounty récompensant les hackers qui parviendraient à identifier bug et failles. Compris entre 100 et 20 000 dollars, les bonus proposés dépendront bien évidemment de l’importance de la faille découverte, de son exploitabilité mais aussi de la qualité du rapport remis par le hacker.

Grâce à ce programme, Nintendo espère bien pouvoir corriger les éventuelles brèches qui lui seront signalées avant même qu’elles ne soient exploitées.

Un appel aux hackers qui a déjà fait ses preuves

Ce n’est effectivement pas la première fois que Nintendo met en place un programme de bug bounty pour ses créations.

En décembre 2016, le constructeur japonais avait mis en place un programme similaire pour ses consoles portables, la 3DS et la New3DS. Trois vulnérabilités avaient alors été découvertes et rapidement corrigées.

Mais ces programmes sont désormais monnaie courante puisque toutes les grandes entreprises du secteur des nouvelles technologies en mettent en place. Google, Facebook ou Apple ont ainsi déjà contribué à démocratiser des programmes de bug bounty qui se généralisent puisque même le site porno Pornhub a choisi cette méthode pour améliorer sa sécurité.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*