Netflix : le blocage des VPN crée toujours des tensions

netflix

Alors que l’on a beaucoup parlé ces dernières heures de Netflix en raison du « surprenant » partenariat commercial signé avec TF1 pour la diffusion des deux premiers épisodes de la série Marseille, le service de vidéos en ligne fait toujours l’objet de vives critiques dues à sa position de bloquer l’accès de sa plateforme aux utilisateurs de VPN.

45 000 signatures pour la pétition contre Netflix

Depuis sa décision de bloquer les VPN, Netflix ne s’est pas fait que des amis, loin de là. En effet, le service de vidéos en ligne est dans la ligne de mire de nombreuses personnes. 45 000 d’entre elles se sont d’ailleurs réunies autour d’une grande pétition demandant tout simplement à la société américaine de revoir sa politique.

En effet, arguant que les VPN sont aujourd’hui une solution offerte aux internautes pour pouvoir protéger leur vie privée, les signataires de cette pétition veulent que Netflix infléchisse sa position face aux utilisateurs de VPN.

Une lettre récemment adressée au Président de Netflix, Reed Hastings, joue d’ailleurs clairement sur cette position : « Nous sommes des clients de Netflix parce que nous adorons vos services et nous apprécions aider les créateurs. C’est formidable de regarder des contenus de qualité et de savoir que les auteurs sont rémunérés au passage. Mais nous aimons aussi notre vie privée ».

Netflix n’est pas opposé aux VPN mais à l’utilisation qui en est faite

Alors que le blocage des VPN par Netflix fait toujours beaucoup parler, il semblerait que la société américaine ne soit pas opposée frontalement aux VPN. En revanche, elle ne peut permettre que des internautes modifient leur localisation géographique pour avoir accès au catalogue de vidéos et séries relatif à un pays qui n’est pas le leur.

Aussi, tant que les licences ne seront pas à l’échelle internationale – ce qui n’est pas pour demain – Netflix est contraint par les différents contrats d’exploitation à proposer des catalogues différents d’un pays à l’autre. A moins, par exemple, de trouver un échappatoire en liant par exemple l’accès à la plateforme à un lieu qui pourrait être celui de l’adresse de facturation par exemple.

En attendant, la pétition avec 45 000 signatures qui circule sur la Toile ne semble pas réellement perturber Netflix puisque rappelons-le, le service de vidéos en ligne compte quelques 75 millions d’utilisateurs dans le monde.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*