Trop de mots de passe en entreprises, un véritable problème

mots de passe

Il y a quelques jours, le spécialiste de la gestion des mots de passe Lastpass a dévoilé un rapport baptisé « The Password Exposé ». S’intéressant à la réalité des mots de passe au cœur des entreprises, il repose sur la compilation de données issues de 30 000 entreprises clientes de la firme américaine. Les enseignements sont nombreux.

Les passwords, de véritables portes d’entrée dans les réseaux

Alors qu’ils sont censés sécuriser les accès à nos différents comptes, les mots de passe constituent aussi la première porte d’entrée dans les systèmes et réseaux des entreprises.

Preuve en est, 81% des fuites de données sont consécutives à un problème de mot de passe et ces derniers auraient permis aux hackers de dérober 4,2 milliards de données personnelles à ces mêmes entreprises.

Seulement voilà, les sociétés continuent de négliger la problématique des passwords ou bien s’en défaussent en se contentant de former les salariés.

Toutefois, « The Password Exposé » montre que le problème est plus profond et que la gestion des mots de passe mérite de se voir consacrer davantage de temps.

Trop de mots de passe en entreprises

Les chiffres issus du rapport réalisé par Lastpass parlent d’eux-mêmes et montrent combien les salariés ont de quoi se trouver désemparés face aux mots de passe en entreprises.

En effet, ils sont beaucoup trop nombreux étant donné que chaque salarié doit être en mesure de gérer plus de 200 mots de passe. Autrement dit, une société de 250 employés doit composer avec près de 50 000 passwords, assurément trop quand on sait que chacun constitue potentiellement une porte d’entrée pour les hackers.

Cette gestion calamiteuse des mots de passe est en tout cas telle qu’un employé passerait mensuellement plus de 36 minutes pour seulement s’identifier aux différents services dont il a besoin dans le cadre de son activité.

A la vue de ces chiffres, il ne fait aucun doute qu’il est possible de faire beaucoup mieux. Reste maintenant à savoir si les entreprises vont prendre en compte les dangers qui les guettent.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*