La mobilité, un véritable obstacle à l’efficacité de la cybersécurité

mobilité

S’il y a bien une donnée qui a considérablement modifié l’efficacité de la cybersécurité mise en place par les entreprises, c’est bien la mobilité. En effet, à une époque où le nomadisme s’est imposé, il est complexe de sécuriser parfaitement des données tout en laissant les collaborateurs y accéder à distance…

Les terminaux mobiles d’entreprises, un réel danger ?

A cause de la mobilité de leurs employés et de leurs dirigeants, les entreprises sont plus exposées que jamais aux actions des hackers qui ont trouvé avec les terminaux mobiles de sociétés de nouveaux moyens de pénétrer dans les réseaux informatiques des professionnels.

En 2015, diverses analyses estimaient que 15 millions de terminaux étaient infectés par des malwares mais deux ans plus tard, ce nombre aurait bondi et aurait été multiplié par 4. Mais ce qui est particulièrement inquiétant pour les professionnels à l’heure de la mobilité à toute épreuve, c’est que 50% des mobiles d’entreprise seraient infectés.

Il faut dire qu’fin d’utiliser ces terminaux mobiles pour dérober des données appartenant aux entreprises, les hackers ont recours à des applications malveillantes qui peuvent perturber le fonctionnement du smartphone ou collecter les données à l’insu de l’utilisateur. Les principaux outils auxquels ont recours les pirates présentent de plus l’avantage de déjouer la plupart des logiciels antivirus si bien qu’il est très difficile de s’en prémunir.

L’Anssi ne veut plus que la mobilité soit un problème

Alors que de nombreuses affaires de vol de brevets, de documents commerciaux ou même, il y a quelques jours, la découverte de dossiers « top secret » relatifs à l’aéroport de Heathrow (Londres) ont fait la Une des journaux, l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi) a choisi d’apporter son aide aux professionnels.

Elle a ainsi dévoilé un « passeport de conseil aux voyageurs » dans lequel elle fournit des conseils pour que la mobilité ne crée pas des portes d’entrée dans les réseaux informatiques.

Ainsi, elle recommande l’utilisation de matériel spécifique lors des déplacements des membres du personnel, de sorte qu’aucune donnée ne puisse être exposée. Des modifications régulières de mots de passe sont également conseillées. L’effacement de l’historique de navigation et des données laissées en cache, le nettoyage du terminal avant toute connexion à un réseau Wi-Fi ou encore la destruction de la clé USB ayant servi aux échanges sont d’autres recommandations.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*