Microsoft patche une faille pour éviter une cyber-pandémie

cyber-pandémie

A l’heure où la très large majorité des ordinateurs tourne sur un système d’exploitation Windows, Microsoft a préféré ne prendre aucun risque après avoir découvert une vulnérabilité critique capable de mettre à mal plusieurs anciennes versions de ce dernier. Grâce à sa réactivité, la firme américaine pourrait bien avoir empêché une cyber-pandémie.

Une vulnérabilité critique découverte dans plusieurs versions de Windows

La semaine passée, Microsoft a fait une découverte particulièrement inquiétante. Plusieurs anciennes versions de Windows (XP, Windows 7) et de Windows Server embarquait un malware qui a laissé craindre à la possibilité d’une cyber-pandémie.

Il faut dire que selon les spécialistes, cette vulnérabilité pouvait permettre d’exécuter du code à distance sur des machines sans qu’il ne soit nécessaire de faire télécharger quoi que ce soit à son utilisateur. Mieux, l’action pouvait être menée sans que l’utilisateur ne se soit authentifié…

Aussi, tout semblait réuni pour vivre une cyber-pandémie à la mode Wannacry et c’est pourquoi Microsoft a tout mis en œuvre pour éliminer ce risque dans les meilleurs délais.

La réactivité de Windows évite une probable cyber-pandémie

Redoutant une cyber-pandémie, Microsoft s’est empressé de patcher les versions de Windows et de Windows Server concernées, n’hésitant pas à déployer un correctif pour des versions pourtant plus supportées à ce jour.

Cette réactivité prouve que le géant américain a réellement craint une cyber-pandémie telle que celle connue avec Wannacry, le ransomware s’étant, pour rappel, propagé à très grande vitesse à l’époque, au point d’infecter des millions de machines aux quatre coins de la planète.

Si Microsoft a sa responsabilité, les utilisateurs l’ont aussi puisque c’est à eux de télécharger la mise à jour mise au point par le géant américain. Cela est possible via Windows Update pour les versions encore supportées. Pour les autres versions, une mise à jour manuelle est à réaliser.

Pour rappel, Windows 8 et Windows 10 ne sont pas concernés par cette affaire.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*