Microsoft : le système d authentification multi-facteurs en difficulté

authentification

À l’heure où Microsoft met tout en œuvre pour offrir un maximum de moyens d authentification fiables pour les utilisateurs de ses services, l’image du géant de l’informatique se trouve quelque peu écornée. Pour la deuxième fois en une petite semaine, son système d’authentification multi-facteurs connaît effectivement des problèmes.

Les pannes du système d authentification multi-facteurs commencent à agacer

Le 19 novembre 2018, les utilisateurs de la suite Office 365 ont connu d’importantes difficultés pour s’y connecter via le service d authentification multi-facteurs. Il faut dire que ce dernier a été interrompu pendant 14 heures pour des raisons que Microsoft a essayé d’expliquer dans un rapport. Si les causes n’ont pas grand intérêt, le fait que le géant américain présente son plan d’action a été apprécié. On apprend ainsi que les équipes de Microsoft se donnent deux mois pour « revoir et mettre à jour les procédures et processus ».

Seulement voilà, quelques heures seulement après la publication de ce rapport, le système d authentification multi-facteurs a rencontré de nouvelles difficultés. Il a ainsi été très compliqué aux utilisateurs des services Azure de pouvoir y accéder sans difficulté. Fort heureusement, après deux heures et demie de panne, Microsoft annonçait que le problème de DNS avait été réglé et que tout fonctionnait de nouveau normalement.

Un manque de robustesse sévèrement décrié

Les pannes du système d authentification multi-facteurs de Microsoft font en tout cas beaucoup parler d’elles et il semblerait qu’en interne, les pannes soient jugées comme « troublantes ».

L’analyste Wes Miller de Directions on Microsoft considère qu’un tel système doit être capable de se montrer robuste ce qui, pour l’heure, n’est pas vraiment le cas. C’est d’ailleurs pour cela qu’il précise que le choix des équipes de Microsoft Azure de prendre du temps pour trouver les bonnes solutions pour éviter de nouvelles pannes à l’avenir est la bonne décision. Selon lui, cela vaut mieux qu’apporter un correctif en urgence qui, certes, résout le problème à court terme mais laisse se multiplier les pannes à une échéance plus longue.

En tout cas, la dernière panne devrait prochainement livrer ses origines, Microsoft ayant annoncé qu’un rapport serait vite disponible. De la transparence donc !

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*