McAfee refuse désormais de donner son code source aux gouvernements

mcafee

A l’heure où certains antivirus sont considérés comme des chevaux de Troie pouvant servir à espionner les gouvernements, McAfee a fait le choix de refuser de livrer son code source à ses potentiels clients. Cette orientation peut surprendre au moment où jouer la carte de la transparence semble inévitable.

Les antivirus, des espions malgré eux ?

Parce qu’au sein des gouvernements comme des entreprises, les antivirus occupent une place importante dans les systèmes informatiques – ils sont présents sur tous les postes et ont accès à l’ensemble des documents et mails afin d’assurer une protection optimale – ils peuvent aussi servir de véritables espions.

Eh oui, puisqu’ils disposent d’un accès illimité à tous les fichiers, même confidentiels, d’une entreprise ou d’un gouvernement, les antivirus constituent une porte d’entrée idéale pour les hackers et les cyber-espions.

Il peut effectivement suffire de seulement quelques lignes de code au sein du code source d’un antivirus pour placer un malware ou une porte dérobée au sein d’un système informatique.

Par conséquent, les antivirus, bien qu’indispensables, sont aussi décrits désormais comme des menaces potentielles. Il faut dire que les Etats-Unis sont persuadés que les antivirus Kaspersky ont servi de cheval de Troie pour les espionner, au point qu’ils ont interdit les solutions de sécurité de l’éditeur russe sur le sol américain

Kaspersky prêt à dévoiler son code source, pas McAfee

Victime collatérale des tensions politiques entre les Etats-Unis et la Russie, l’éditeur Kaspersky s’est dit prêt à rendre public le code source de ses antivirus pour prouver sa bonne foi.

Pour autant, tous les acteurs ne sont pas partants pour en faire de même. Ainsi, McAfee a pris un parti différent et refuse depuis quelques mois maintenant de donner son code source aux gouvernements étrangers.

En effet, McAfee ne veut pas devenir l’allié de gouvernements étrangers sachant pleinement profiter de la publication du code source. Eh oui, si cette dernière permet de s’assurer qu’il n’existe ni porte dérobée, ni malware embarqué dans un antivirus, elle peut aussi permettre de déceler une faille dans le code source en vue d’attaquer, à terme, une nation concurrente.

La position de McAfee peut donc se comprendre même si elle semble à contre-courant des tendances actuelles.

Rating: 3.0. From 1 vote.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*