Lutte contre les ransomwares : la France privilégie la formation

lutte contre les ransomwares

A l’heure où la lutte contre les ransomwares s’intensifie aux quatre coins de la planète, Malwarebytes a souhaité en savoir davantage sur les méthodes mises en œuvre par les entreprises. Entre autres, l’étude a permis de mettre en avant qu’en France, la formation était préférée aux solutions technologiques. Une bonne idée ?

La formation comme base de la stratégie de lutte contre les ransomwares

Parce que son statut de fournisseur de solutions de sécurité est tel que ses équipes s’intéressent de près aux pratiques en vigueur chez les professionnels, Malwarebytes a souhaité voir comment les entreprises menaient la lutte contre les ransomwares.

Une étude a ainsi été menée auprès de sociétés basées aux Etats-Unis, en France, en Australie, au Royaume-Uni, en Allemagne et enfin à Singapour. Or, c’est en France que les ransomwares semblent pris les plus au sérieux puisque 88% des sondés français estiment que le lutte contre les ransomwares doit être considérée comme une priorité.

Pour la mener, la plupart des entreprises opte pour la sensibilisation de leur personnel. Ce choix s’explique par le fait que les ransomwares se propagent via une pièce jointe à un mail. Aussi, sans ouverture de ce contenu souvent inconnu, aucune infection ne se produit.

Par conséquent, le choix de la formation pour conduire la lutte contre les ransomwares n’est pas dénué de sens, bien au contraire. Pourtant, cette option apparaît comme « très française » dans le sens où si elle est largement retenue par les managers dans l’Hexagone, elle est fortement négligée par les managers des sociétés étrangères.

Une préférence pour les solutions technologiques à l’étranger

Aux quatre coins de la planète, les entreprises préfèrent miser sur des solutions technologiques pour mener la lutte contre les ransomwares.

La sauvegarde des données est omniprésente et les solutions de sécurisation de messagerie ont le vent en poupe puisque mises en place par plus de 90% des entreprises.

D’ailleurs, en France, même si la formation du personnel est privilégiée, ces solutions tendent aussi à se démocratiser dans les sociétés. Il faut dire que c’est probablement en couplant ces deux options qu’il sera possible de rendre optimale la lutte contre les ransomwares.

No votes yet.
Please wait...

Be the first to comment

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*