Livraison de drogue à l’Assemblée pour dénoncer le DarkNet

darknet

Désirant prouver que le DarkNet était un vaste supermarché où il est possible de trouver des tas de produits illégaux, Bernard Debré, député Les Républicains, a décidé de faire quelques emplettes et de faire livrer l’ensemble à l’Assemblée Nationale. Une expérience menée à son terme puisque la drogue est bien parvenue jusqu’à Paris.

Le DarkNet, un hypermarché en ligne !

Parce que le DarkNet est trop souvent sous-estimé par les élus politiques, Bernard Debré a décidé de mener une petite expérience en collaboration avec un journaliste de Valeurs Actuelles et le président de l’association « Parents contre la drogue ». Son objectif : montrer combien il est simple de se procurer de la drogue grâce au DarkNet.

L’élu a donc pris soin de se connecter à ce marché noir en ligne et a pu, en toute tranquillité, acheter des substances illicites dans une boutique basée aux Pays-Bas. Il suffit effectivement de disposer d’une carte bancaire pour régler la commande de cannabis pour que cette dernière soit livrée quelques heures jours plus tard à l’adresse indiquée par la Poste.

Du cannabis mais aussi de la cocaïne

Afin de montrer que les possibilités d’achat ne se limitaient pas au « simple cannabis », Bernard Debré et ses acolytes ont également cherché à acquérir de la cocaïne. Caché derrière le réseau Tor afin de rester totalement anonymes, ils ont pu sans souci se procurer un gramme de cocaïne qu’ils ont fait livrer à l’Assemblée Nationale.

Mais s’ils l’avaient voulu, ils auraient pu également acheter « des kalachnikovs, de la dynamite, des faux billets ou encore des organes à greffer ». Tout ce qui est illégal peut s’acheter sur le DarkNet et à des prix très compétitifs la plupart du temps. Avec plus de 30 000 sites proposant de la cocaïne, la concurrence est forte et les prix sont donc à la baisse.

Pour autant, Bernard Cazeneuve a assuré que des forces de police étaient dédiées à la surveillance de ce vaste supermarché en ligne. Suffisant pour contrecarrer ce que M. Debré a osé baptiser « l’ubérisation de la drogue » ? Pas certain…

 

Rating: 5.0. From 1 vote.
Please wait...

1 commentaire sur Livraison de drogue à l’Assemblée pour dénoncer le DarkNet

  1. C’était quand?Le 18 juin?

    No votes yet.
    Please wait...

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*